PARTAGER

Pour les Législatives, Macky Sall devra, à défaut d’augmenter le nombre de députés de Benno siggil senegaal, le maintenir en l’état. C’est la condition de la coalition dirigée par Moustapha Niasse pour poursuivre le compagnonnage qu’il juge «satisfaisant».

Benno siggil senegaal (Bss) va poursuivre son compagnonnage avec le président de la Répu­blique dans Benno bokk yaakaar (Bby) à condition de conserver son quota de députés, à défaut de l’augmenter. Face à la presse hier, cette sous coalition dirigée par Moustapha Niasse estime qu’elle «ne peut prétendre à moins de députés qu’elle n’en a dans l’actuelle Légis­lature, d’autant que le nombre va passer de 150 à 165 députés». En effet, souligne Ndèye Lucie Cissé de l’Afp, «Bss a des prétentions justifiées». Cependant, ajoute-t-elle, leur coalition a de «bonnes raisons de se satisfaire du bilan d’étape constatable, aussi bien dans le domaine de l’agriculture que dans celui de l’éducation, de l’énergie ou de la réduction des profondes inégalités sociales et territoriales» même si, admet-elle, «toutes les préoccupations des Sénégalais ne sont pas satisfaites». Mme Cissé  d’ajouter : «Il n’est nullement question de prétendre que les légitimes aspirations des Sénégalais sont de nos jours totalement satisfaites. Le pays a encore besoin de construire des écoles, des universités, tout comme il faut continuer à réunir les conditions propices à l’éclosion de niches d’emplois pour les jeunes. Nous avons encore à faire pour que tous nos compatriotes, où qu’ils puissent être (…), aient en partage un minimum de commodités et d’opportunités.» La vice-présidente de l’Assemblée nationale a répondu aux opposants qui tirent sur le bilan de Macky Sall. «Il faut être de mauvaise foi pour ne pas constater les pas franchis. Il faut être d’un aveuglement particulièrement handicapant pour ne pas réaliser que le Sénégal est sur la bonne voie», rétorque Mme Cissé.
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here