PARTAGER

Leur entente au niveau de l’axe central de l’Olympiakos a fini de mettre tout le monde d’accord sur leurs qualités de défenseurs modernes. Comme des jumeaux, Pape Abdou Cissé et Ousseynou Ba multiplient les performances en club. Mais comment expliquer une telle complicité ?
Au micro de la cellule communication de la Fédé foot, «Ouzin» a lâché une petite révélation : «Aujourd’hui, je suis avec Pape Abdou (Cissé) à l’Olympiakos. C’est un frère. Il faut savoir que c’est lui qui a facilité mon transfert dans ce club. C’est grâce à lui si je me sens bien à l’Olympiakos.»
Revenant sur sa première sélection, il savoure : «Je suis très content et je suis fier d’être ici pour ma première sélection. Ma famille, mes amis sont également très contents pour moi. J’ai été bien accueilli par les joueurs et le staff. Avant de venir, je connaissais déjà certains joueurs, donc cela a été facile d’intégrer le groupe. Tout s’est bien passé.»
Par rapport aux deux matchs amicaux, le défenseur central rassure : «On est là pour les gagner. Pour ce qui est de la concurrence, je crois qu’il y a déjà une défense qui est en place. On vient d’arriver. Mais le plus important, c’est la gagne et préparer les échéances à venir.»
Enfin, «Ouzin» a été taquiné sur son bizutage qui a fait le tour des réseaux sociaux. «C’est normal. Quand on vient en sélection pour la première fois, il faut se livrer à quelques pas de danse. Je suis un natif de Guédiawaye, alors cela n’a pas été un problème pour moi (rires).»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here