PARTAGER

Désormais les Sénégalais peuvent suivre sur la Rts, du lundi au vendredi et les dimanches, l’émission «Flash bourse». Elle sera consacrée à la bourse et son fonctionnement notamment la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm).

Après la Côte d’Ivoire en juillet 2016, les téléspectateurs sénégalais peuvent désormais suivre l’évolution quotidienne de l’activité boursière au sein de l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). L’émis­sion dénommée Flash bourse va être diffusée sur la chaine nationale, la Radio­dif­fusion télévision sénégalaise (Rts). Du lundi au vendredi après le journal télévisé de 20 heures, une séquence d’une minute 30 secondes sera montrée au grand public. Et les dimanches, 8 minutes seront offertes aux téléspectateurs. En effet, l’émission permettra de comprendre la bourse et son fonctionnement. A travers les différentes rubriques, les informations sur les faits marquants du marché financier seront rendues publi­ques. Mais aussi, les Sénégalais vont bénéficier aussi des conseils d’un spécialiste en bourse.
La cérémonie de lancement a eu lieu hier, dans les locaux de la Rts en présence de la Directrice générale de Piment bleu, la société qui a pris en charge l’émission en l’occurrence Penda Diallo Cissé. Mais aussi du président du Conseil d’administration de la Brvm, Pierre Goudiaby Atépa, et du Dg de la Rts, Racine Talla. «Le lancement de Flash bourse aujourd’hui à Dakar, vient à point nommé, car la Brvm a de plus en plus besoin à cette phase de son développement de nouveaux investisseurs et d’une épargne plus abondante pour satisfaire les besoins croissants de nos Etats et de nos secteurs privés particulièrement des Pme», dira le Directeur général de la Bourse régionale de valeurs mobilières. Edoh Kossi Amenounve déclare : «Flash bourse est pour nous l’un des moyens par excellence pour diffuser la culture boursière au sein de notre union et amener de plus en plus de citoyens de l’Uemoa à investir en bourse pour rentabiliser leur épargne, contribuer au développement du secteur privé et soutenir la croissance économique de nos pays.» Et de renchérir : «L’investissement en bourse doit se faire sur la base d’informations sinon il s’agit de la spéculation qui est nuisible à l’efficience des marchés de capitaux.»

Plus de 5 mille milliards mobilisés en 20 ans
A cette occasion, le Dg de la Brvm a dressé un bilan de leurs activités. Il dit : «Sur le marché obligataire, nous avons pu mobiliser au profit des Etats et du secteur privé ainsi que des institutions plus de 5 mille milliards de franc Cfa au cours des 20 dernières années.» Selon toujours le patron de la bourse des pays de l’Uemoa, l’année dernière, ils ont réalisé 412 milliards de franc Cfa de transaction, la meilleure performance depuis la création de la bourse en 1996. Et il a aussi révélé que des réflexions sont en cours pour mobiliser l’épargne de la diaspora, mais également le lancement de Flash bourse prochainement dans d’autres pays comme le Burkina Faso, le Benin, le Togo, le Niger, le Mali.
Pour rappel parmi les 43 sociétés cotées à la bourse de la Brvm, seules la Sonatel, Total Sénégal, Boa évoluent au pays de la Téranga, le Sénégal.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here