PARTAGER

«Le collectif Céytu, en partenariat avec le Centre d’orientation des études africaines (Cosa), que dirige le Sénégalais Baye Ndiaye, les autorités académiques, la mairie et la bibliothèque municipale, organise un concours de dictée et de lecture en langue nationale wolof à Koungheul (région de Kaffrine), dont la phase éliminatoire est prévue le jeudi 8 juin 2017 à partir de 10 heures», annonce un communiqué reçu au journal Le Quotidien.  Le document renseigne qu’une soixantaine de candidats se sont inscrits pour participer à cette compétition. «Les épreuves seront extraites des trois premiers titres de la collection Céytu : Bataaxal bu gudde nii (Une si longue lettre), de Mariama Bâ (par Mame Younousse Dieng et Arame Fal), Baay sama, doomu Afrig (L’Africain), de JMG Le Clézio (par Daouda Ndiaye), Nawetu deret (Une saison au Congo), de Aimé Césaire (par Boubacar Boris Diop)», précise-t-on. Aussi, dix des candidats seront-ils sélectionnés à l’issue de la phase éliminatoire et trois finalistes seront primés au mois de juillet prochain.
Pour rappel, le collectif Céytu tire son nom de la collection littéraire en wolof du même nom, créée par les éditions Zulma (France) et Mémoire d’encrier (Québec). Dirigée par l’écrivain sénégalais, Boubacar Boris Diop, cette collection a été lancée le 3 mars 2016 par la parution de ses trois premiers titres, contribution au trentième anniversaire de la disparition de l’historien et homme politique sénégalais, Cheikh Anta Diop (1923-1986).  «Ce projet tripartite France, Québec, Sénégal, a pour objectif de publier «des incontournables de la littérature francophone en wolof». Il compte proposer dans la langue wolof des traductions de chefs-d’œuvre de la littérature universelle, y compris des livres de jeunesse», rappelle le communiqué.

arsene@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here