PARTAGER

La grande finale du plus grand concours de coiffure organisé annuellement au Sénégal se tiendra le 27 décembre prochain à la place du Souvenir à 18 h. L’évènement coïncidera avec le lancement de la fédération des associations de coiffeurs du Sénégal. A travers cette initiative, les organisateurs veulent fédérer plusieurs programmes et associations en vue de : redynamiser, formaliser, défendre et promouvoir l’activité de la coiffure et tout autre activité féminine associée du secteur informel (Esthétique, Beauté, Bien- Etre). C’est ce qu’a expliqué lors d’un point de presse mercredi dernier, Sonia Sèye la directrice de Haire Universal  en même tant productrice de la Reine du peigne. «…On nous a vraiment oublié et je crois qu’en se fédérant, en s’organisant, nous  pourrons mieux aspirer  à nos droits fondamentaux tels que la retraite, les mutuelles de santé… Il y a beaucoup d’avantages qu’on peut avoir en s’unissant. Il est temps qu’on quitte l’informel pour le formel», a-t-elle défendu.
«Pour promouvoir ce métier et encourager les jeunes à avoir l’amour de la coiffure, on a décidé de faire un concours intitulé : La Reine des Peignes. Cette initiative peut pousser les filles à venir dans le métier et devenir des coiffeuses, car c’est un métier noble»,  a encore rappelé Sonia Sèye qui renseigne que trois finalistes sont en jeu pour la finale. Il s’agit de : Mame Anta de grand Yoff, Ya Awa Dème de Gueule tapée, et Sanou Ba de Yeum­beul». La devise des initiateurs est : « A chaque fille, un métier. A chaque  femme une entreprise». Le concours La Reine du peigne a été mis sur pied pour améliorer les performances dans le milieu de la coiffure. Il est destiné à divulguer les meilleurs coiffeurs, hommes et femmes et est organisé dans les 12 communes que comptent Dakar et ses environs.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here