PARTAGER

Poursuivis pour association de malfaiteurs, vol en réunion et complicité de vol, Yoan Thierry Oliveira, Abdou Aziz Diallo et Germain Wally Samande ont comparu devant le Tribunal où ils ont été condamnés à 2 ans assortis de sursis.

Qu’attend Yacine Sarr pour quitter son petit-ami Yoan Thierry Oliveira ? Beaucoup se sont posé cette question après que ce dernier l’a «roulée».  Dans la journée du 28 mars 2017, le bonhomme avait reçu la visite de sa copine. Après l’avoir reçue dans le salon, celui-ci l’a invitée dans sa chambre en lui demandant de laisser son sac ainsi que son portable là-bas. A leur retour dans le salon, la jeune fille n’avait pas trouvé ses bagages. Interpellé, Yoan Oliveira a fait l’innocent en plaidant l’ignorance. En réalité, il avait envoyé à un de ses amis un message lorsqu’il était en compagnie de sa petite amie pour lui informer que celle-ci disposait d’un téléphone portable de marque Samsung Edge 7 qui pouvait coûter entre 500 et 700 mille francs. Il est venu soustraire le téléphone de la fille à son insu avant de disparaitre sans éveiller des soupçons. En faisant comme s’il ne savait rien, Yoan a commencé à faire des recherches pour essayer de retrouver le portable. Sans succès !
De retour chez elle, la  victime s’en est ouverte à son frère. Lequel est venu voir Yoan Oliveira afin de tirer au clair cette affaire.  Soumis à un interrogatoire serré, il a fini par lâcher le morceau en confessant qu‘il a suggéré à l’un de ses amis de voler le téléphone de sa petite amie. Il a même précisé que ces derniers l’ont vendu à Colobane à  80 mille F Cfa.  C’est ainsi que Yacine Sarr a déposé une plainte le 24 avril contre son amoureux, Abdou Aziz Diallo et Germain Wally Samande. Ils comparaissaient hier pour association de malfaiteurs, vol en réunion et complicité de vol.
Devant la barre, le cerveau de cette association de malfaiteurs a reconnu les faits en  regrettant son acte. Ses coprévenus sont aussi passés à table.  Le Parquet a requis  contre Oliveira, Abdou Aziz Diallo, Germain Wally Samande, 2 ans  dont 6 mois ferme.  La partie civile, qui a déjà récupéré la somme de 400 mille, francs n’a pas demandé de dommages et intérêts.  Leurs avocats ont sollicité la clémence pour ces jeunes élèves qui, après avoir encaissé les 80 000 F Cfa, sont allés faire la fête en louant un véhicule. Ils ont été finalement condamnés à 2 ans assortis de sursis.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here