PARTAGER

Le milliardaire Cheikh Amar va souffler avec la condamnation de Cheikh Gadiaga qui lui soutirait régulièrement de l’argent grâce à des méthodes illégales. Comparaissant la semaine dernière avec son complice pour association de malfaiteurs, tentative d’extorsion de fonds et usurpation de fonction, ils ont été déclarés coupables et con­dam­nés à 2 ans dont 6 mois ferme. Etant tous coutumiers des faits, le Parquet avait requis à leur encontre 3 ans ferme. Mais, le tribunal a été plus clément.
Cheikh Gadiaga a présenté au patron de Tse Alioune Thiam comme étant un agent des Renseignements généraux (Rg). Il lui a dit que ce dernier détient un dossier compromettant sur son fils. C’est ainsi que le faux Rg a sorti un faux procès-verbal de la gendarmerie. Lequel impute la responsabilité d’un accident mortel à l’un de ses fils. Pour étouffer l’affaire, il a réclamé à Cheikh Amar la somme de 10 millions de francs Cfa. Ainsi, les parties sont convenues d’un rendez-vous dans un hôtel de la place. Mais comme il est souvent victime de ce genre de coups bas, Cheikh Amar a vite pris les devants. Et pour ne pas tomber dans le panneau comme dans l’affaire Mimi Touré, le milliardaire a alerté la gendarmerie. Mais pour prendre les prévenus en flagrant délit, le patron de (Tse) a joué le jeu en remettant la somme de 10 millions réclamée par les escrocs.  A peine, ont-ils fini d’encaisser les sous, que les gendarmes sont entrés en action pour procéder à leur arrestation. Des agissements délictuels qu’ils paient aujourd’hui en rejoignant Rebeuss.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here