PARTAGER

Les conditions fixées par le Pds pour répondre à l’appel au dialogue lancé par le Président Sall sont considérées par les membres de l’Apr comme une «volonté de jeter le doute» sur les institutions de la République. Dans un communiqué, le porte-parole national du parti au pouvoir fustige les tentatives visant à «discréditer» cet appel.

L’Alliance pour la République voit dans l’appel du président de la République au dialogue une volonté de poursuivre «la dynamique consolidante de notre démocratie et notre vivre ensemble». Seulement les membres du parti au pouvoir fustigent «les tentatives visant insidieusement à discréditer cet appel au dialogue, au mépris de toute objectivité». Faisant allusion au Pds qui a fixé ses conditions concernant ce dialogue, l’Apr considère cette sortie comme une volonté de «jeter le doute sur les institutions de la République, notamment sur le Conseil constitutionnel, la Cour suprême, la Cena et notre système électoral de façon générale». Dans la même veine, elle dénonce «l’agressivité vaine, articulée autour de discours sans contenu, crypto-personnels, peu utiles au projet démocratique et à l’épanouissement d’une véritable citoyenneté dans notre pays». Pour les camarades de Macky Sall, l’Apr «ne saurait accepter que ceux qui, par le passé, ont mis en péril notre système démocratique, tenté de pervertir le jeu normal de nos institutions et même d’instaurer un mode de dévolution dynastique du pouvoir s’érigent en donneur de leçons ou qu’ils veuillent aller au dialogue en espérant y entendre uniquement l’écho de leurs propres voix ou de leurs fantasmes préoccupants et régressifs».
Par ailleurs, le parti au pouvoir, qui souligne que «notre pays est doté d’un arsenal juridique et des cadres institutionnels dont l’efficacité n’est plus à démontrer», soutient qu’après «le référendum du 20 mars 2016 et les élections législatives du 30 juillet 2017 qui ont vu le Peuple sénégalais renouveler sa confiance au Président Macky Sall et à la coalition Benno bokk yaakaar, il importe de travailler à consolider la modernisation de notre système démocratique». Selon l’Apr, cela passe «par le dialogue honnête et sincère, l’efficacité des réponses pertinentes apportées aux préoccupations prioritaires de nos concitoyens». Les Apéristes estiment que «cette nouvelle initiative vient confirmer la volonté» de Macky Sall de «consolider et de moderniser notre démocratie par la construction de consensus forts, ainsi que sa détermination à renforcer l’Etat de droit et à promouvoir la bonne gouvernance». Partant de ce constat, Seydou Guèye et Cie invitent le chef de l’Etat à «maintenir sa porte ouverte, sa main tendue et à garder intacte sa disponibilité pour un dialogue national de qualité, dans l’intérêt exclusif du Peuple Sénégalais».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here