PARTAGER

Sur les 6 millions 200 mille Sénégalais enrôlés à ce jour, 5 millions 250 mille cartes ont été produites dont l’essentiel est déjà à la disposition des autorités administratives. C’est l’annonce du directeur de l’Automatisation du fichier, faite avec le directeur général des Elections, à deux semaines du scrutin.

5 milliards de F Cfa pour les bulletins de vote
«Cela fait 5 milliards et quelques de francs Cfa pour les bulletins de vote seulement. Le matériel électoral quant à lui a été acheté l’année dernière avec le budget de 2016. Pour l’essentiel, le budget de cette année a servi à acheter les bulletins et les documents électoraux qui l’accompagnent (…). Pour ce qui concerne les bulletins de vote et le matériel électoral, si on fait la somme des deux budgets, celui de 2016 et de 2017, on se retrouve facilement avec 9 milliards pour le compte de la direction générale des Elections». C’est le bilan fait par le Directeur général des élections (Dge) hier, au cours d’une conférence de presse conjointe avec le Directeur de l’automatisation du fichier (Daf). Thiendella Fall assure que pour l’étranger, les cartes d’électeur, le matériel électoral, les bulletins de vote et les listes d’émargement sont fin prêts. «Pour l’étranger, tous les pays qui organisent ces élections ont déjà reçu les cartes d’électeur et ils ont même commencé la distribution. Le matériel électoral pour l’organisation du vote à l’étranger aussi a été conditionné et mis à la disposition du ministère des Affaires étrangères qui les a mis à la disposition, à son tour, de l’entreprise chargée de les convoyer dans ces différents pays», explique M. Fall.

Les urnes et les isoloirs envoyés en attendant les bulletins de vote
Et pour l’intérieur du pays, le Dge souligne que «le matériel électoral dit lourd, c’est-à-dire les urnes, les isoloirs, les tissus d’isoloir, les lampes, etc. tout ce matériel aussi a été mis à la disposition des autorités administratives, c’est-à-dire les préfets et sous-préfets. Tout le matériel y est déjà sauf les bulletins. Les bulletins de vote et documents électoraux ont été réceptionnés à hauteur de 80%». Alors, le démarrage de l’acheminement est prévu ce week-end dans les régions les plus éloignées, à savoir Kédougou, Ziguinchor, Sédhiou, Tamba, Matam.

Erreurs sur les cartes : le Daf l’impute aux vacataires
Sur l’inquiétude des Sénégalais par rapport au retrait des cartes, M. Fall a exprimé que dans un souci de rapidité et de simplification, 1 164 commissions sont à pied d’œuvre pour la distribution. Mais selon le Daf Ibrahima Diallo, sur les 6 millions 200 et un peu plus de Sénégalais enrôlés «à ce jour, nous avons donc pu produire 5 millions 250 mille cartes dont l’essentiel est déjà à la disposition des autorités administratives», dit-il. Pour le cas des cartes déjà produites, il renseigne qu’«il n’y a pas de région qui n’a pas reçu un minimum de 60 à 70% de cartes par rapport au nombre d’inscrits». Dans le même sillage, M. Diallo informera que «nous sommes actuellement en train de produire quelque 500 mille cartes». Et l’opération de production doit se terminer, dit-il, au plus tard une semaine avant les élections. Se prononçant sur les erreurs notées au niveau de la taille, sexe ou autre sur les cartes, il impute la faute aux vacataires engagés au nombre de 2 700 qui ne sont pas de spécialistes. Tout de même, Ibrahima Diallo rassure qu’il y a un module de correction qui a été mis en place.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here