PARTAGER

Le Congrès de la renaissance démocratique accuse le Président Sall, Aly Ngouille Ndiaye et Boun Abdallah Dionne de «haute trahison». Abdoul Mbaye, Mamadou Lamine Diallo, Thierno Alassane Sall et Cie annoncent aussi une plainte devant le Procureur spécial pour enrichissement illicite contre Aliou Sall et tout autre fonctionnaire impliqué dans ces contrats.

Ils n’ont pas encore fini de mouiller Macky Sall et son frère Aliou, après l’avoir fait dans l’enquête de la Bbc. Thierno Alassane s’est joint à Abdoul Mbaye et Mamadou Lamine Diallo pour enfoncer le président de la République et l’ancien employé de Frank Timis. En conférence de presse hier, les leaders du Congrès de la renaissance démocratique (Crd) sont allés plus loin en exigeant «une enquête pour haute trahison impliquant Macky Sall, Aly Ngouille Ndiaye et Mahammed Boun Abdallah Dionne» qui, selon eux, sont «les principaux responsables» de ces contrats accordés à Petro Tim. Ils entendent d’ailleurs saisir la Haute cour de justice et demander l’ouverture d’une enquête parlementaire. Le président de La République des valeurs est, en effet, convaincu que «le chef de l’Etat a intentionnellement violé le Code pétrolier en signant des contrats qu’il savait frauduleusement établis et a permis à Frank Timis de s’enrichir au détriment des Sénégalais». Thierno Alassane Sall ajoute que Macky Sall a «permis à son frère Aliou Sall de se garnir sans services rendus», et en «refusant intentionnellement de donner une suite après les alertes de l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye.» Mais ce groupe d’opposants veulent donner du travail à la Crei. «En ce qui concerne Aliou Sall, Frank Timis et les hauts fonctionnaires ayant pris part à cette haute trahison, une plainte sera déposée auprès du Procureur spécial près la Cour de répression de l’enrichissement illicite contre l’agent public, le sieur Aliou Sall», annoncent-ils. Les membres du Crd veulent également la lumière sur le «rapport étouffé de l’Inspection générale d’Etat (Ige) de 2012, relatif au dossier Petro Tim» qui, rappellent-ils, était «disponible en ligne depuis 2017». TAS précise que le chef de l’Etat «s’était pourtant solennellement engagé à annuler ces signatures». Cependant, regrette-t-il, «il a totalement ignoré les conclusions du rapport de l’Ige, fait très grave». L’ancien ministre de l’Energie affirme, par conséquent, que «le Président a violé la loi qu’il a juré de respecter et faire respecter».

Nous sommes à la disposition du procureur
S’agissant des révélations de la Bbc, Thierno Alassane Sall les qualifient du «plus gros scandale financier et politique du 21e siècle, mêlant faux, corruption et trahison». Abdoul Mbaye a, lui, tenté de se disculper en donnant sa version des faits. «J’ai contresigné les décrets. Mais un décret est une décision du président de la République. Nous sommes pour la vérité, toute la vérité, rien que la vérité, donc à la disposition du procureur», dit-il. L’ancien Premier ministre soutient que son engagement était «pris au nom de tout le gouvernement». Il qualifie par ailleurs le rapport établi par le ministre de l’Energie et des mines à l’époque, Aly Ngouille Ndiaye, de «faux» soumis au président de la République. «Le mensonge est entretenu et les décrets sur l’affaire disparaissent du site du Journal officiel», a-t-il affirmé.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here