PARTAGER

Le ministre des Sports, Matar Bâ, a présidé hier la conférence sur «la Biomécanique et les sciences de l’entrainement et du mouvement» à la salle du Centre régional de développement de l’Iaaf, au stade Léopold Sédar Senghor de Dakar. Moment choisi par le ministre pour magnifier l’importance de la Journée du sport, célébrée partout dans le monde. «C’est un moment d’échanges extrêmement important qui va permettre à l’ensemble des acteurs de ne pas perdre les vertus du sport qui sous-tendent le développement du sport international. Si je suis là, c’est pour aussi montrer l’importance de cette journée. Il faudrait que le ministère des Sports puisse continuer à travailler avec l’ensemble des acteurs pour que cette journée prenne une ampleur à l’image de l’ensemble des journées dédiées au secteur», dira le ministre. Cette rencontre, organisée en collaboration avec le Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss), s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée internationale du sport, célébrée le 6 avril de chaque année. Une occasion pour les participants, composés de techniciens des différentes fédérations, de se pencher sur le thème du jour, introduit par le Professeur, Wolfang Immanuel Schoellhorn, directeur de l’Institut des sports et des activités physiques de l’Université Johannes Gutenberg à Mainz (Allemagne) et Mamadou Lamine Ndiaye, enseignant chercheur de la même université.
Dans son discours, le ministre a tenu à féliciter les directeurs techniques, soulignant «le travail extrêmement important» que ces derniers effectuent «dans des conditions qui ne sont pas toujours les meilleures».  «Ils parviennent toujours, compte tenu de leur engagement, de leur patriotisme, à faire un travail remarquable. Il faut continuer à les galvaniser à aller de l’avant, à transcender les difficultés et à les transformer en énergie positive», souligne-t-il.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here