PARTAGER

Demba Ba restera comme un des personnages phare de la première version de la rencontre de Ligue des champions entre le Psg et le club turc de Basaksehir mardi. Remplaçant ce soir-là, il a été l’un des premiers à se faire entendre pour protester contre les propos présumés racistes du quatrième arbitre, le Roumain Sebastian Coltescu.
Dans un entretien à beIN Sports, qui sera diffusé samedi, l’attaquant international sénégalais raconte l’intimité du vestiaire de Basaksehir, après qu’il a quitté la pelouse du Parc des Princes avec ses coéquipiers et les joueurs du Psg. «Ça a commencé à parler à droite, à gauche, et il y en a quelques-uns qui ont élevé la voix pour dire : Soit on sort tous, soit on ne sort pas», raconte Ba. Qui ajoute : «J’ai été surpris par certaines réactions, notamment celle de Enzo Crivelli. Je lui ai dit : «Enzo, s’ils sortent tous, tu sors. Tu as 25 ans, tu sors». Si vous saviez la violence avec laquelle il m’a crié dessus (il sourit) pour me dire : «Non je ne sors pas, ce sont des choses qui doivent être éradiquées des terrains de football et si on ne fait rien aujourd’hui, ça continuera». Il a décidé de ne pas sortir et il a été suivi par l’équipe. Ils sont tous restés et on a joué le lendemain», a confié l’ancien avant-centre de Newcastle et Chelsea.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here