PARTAGER

Sulfureux sur le terrain, Serge Aurier a une nouvelle dimension ; plus apaisée. Un nouvel Aurier que l’on doit à la dernière des Aurier : sa fille d’un mois.

Aurier, côté terrain, c’est volcanique. Normal pour le défenseur de Tottenham. Pour empêcher la violation de l’espace des Spurs, il faut de la puissance. Arme de dissuasion. En dehors des stades, le capitaine des Eléphants a habitué ses fans à aucune différence. Mais ça, c’était avant. Parti de Paris et des tumultes du Psg, il s’est assagi à Londres, à Tottenham. L’effet du côté jardin.

«Jouer au football et profiter de ma vie avec ma famille… »
Depuis un mois, Serge est devenu «Papa Aurier». Le résultat de l’arrivée de sa fille, Nehcha. «Quand j’ai joué en France, les gens disaient que ce gars était comme ci ou comme ça. Je veux jouer au football et profiter de ma vie avec ma famille et mes amis. Je ne perds pas mon temps sur les mauvaises choses. Maintenant, j’ai mon bébé et cela a changé ma façon de penser. J’avais l’habitude de trop penser à certaines choses, mais maintenant je suis heureux. Elle m’a calmé», a déclaré l’international ivoirien. Une nouvelle vie. A 25 ans, Aurier ouvre un nouveau chapitre de sa vie. Avec plus de responsabilité, d’obligations envers lui-même et sa fille.
Le droit de la cajoler encore plus, il l’a malheureusement gagné après une blessure à la cuisse (voir encadré). Un handicap qui l’empêchera de participer à la 2ème journée de la Ligue des Champions. Tottenham accueille le Fc Barcelone ce mercredi (hier). Une rencontre de rêve. Et certainement d’honorer une autre sélection avec la Côte d’Ivoire engagée dans les éliminatoires de la Can 2019. C’est sur son canapé qu’il devrait suivre ces rencontres importantes. Cette fois, avec Nehcha, “sa copie“ conforme, dans les bras. Puisque «quand elle ne mange pas, elle pleure, c’est normal. Quand je ne mange pas, je pleure aussi», a admis Aurier dans les colonnes de football.london. Devant la télé ou dans les tribunes, Aurier espère pleurer cette fois de joie d’une victoire des Spurs sur le Barca de Lionel Messi. Avant de pousser les Eléphants au succès, face aux Fauves de la Centrafrique.

Civ-Centrafrique : Aurier boite vers un forfait
Justement concernant ce match, l’incertitude plane sur sa participation. Opposée à la Centrafrique les 12 et 16 octobre prochains dans le cadre des éliminatoires de la Can 2019, la Côte d’Ivoire va peut-être devoir se passer d’un de ses cadres. En effet, sorti sur blessure mercredi dernier contre Watford (2-2, 4-2 tab) en League Cup, Serge Aurier souffre en effet de la cuisse et le latéral droit pourrait manquer près d’un mois de compétition. «La blessure de Serge est plutôt inquiétante. Il a été pris en charge par nos médecins, mais ils sont plutôt sceptiques sur la date de son retour. On peut estimer 1 mois ou bien plus», a indiqué l’entraîneur des Spurs, Mauricio Pochettino.
Avec Sport-Ivoire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here