PARTAGER

Après la passe d’armes entre le Directeur général de la Radiodiffusion télévision sénégalaise (Rts), Racine Talla, et la section locale du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics), les Amicales des cadres (Acarts) et des jeunes (Ajrts) appellent au calme. Dans un communiqué, ces deux organisations jugent «regrettable» le fait que des questions de gestion interne de la société soient étalées sur la place publique.

Les bisbilles entre le Directeur général de la Radiodiffusion télévision sénégalaise (Rts) et la section locale du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics) n’enchantent pas les Amicales des cadres (Acarts) et des jeunes (Ajrts) de la Rts. Dans un communiqué conjoint, les deux structures appellent à l’unité. «Les Amicales des cadres (Acarts) et des jeunes (Ajrts) de la Rts, mettant en avant les intérêts supérieurs de la Rts et compte tenu des enjeux de l’heure, invitent les syndicats de la maison à s’unir pour parler le même langage et renouer le fil du dialogue avec la Direction générale qui reste ouverte et dont l’ambition reconnue demeure l’amélioration de la performance du service public de l’audiovisuel», disent les deux organisations. Malick Ba et Ousmane Ngary Faye qui signent cet appel, estiment «regrettable le fait que des questions de gestion interne de la société, en cours d’examen et de discussion entre la Direction générale et les partenaires sociaux, puissent être diffusées par voie de presse, ce qui tend à entamer la crédibilité des autorités dirigeantes et à saper l’engagement moral du personnel». Ces deux associations veulent privilégier le dialogue. «Les divergences et différences de points de vue, s’inscrivent dans la dynamique de gestion normale d’une entreprise mais ne devraient, en aucune manière, être portées à l’attention du public, en dehors des instances statutaires, de dialogue et de concertation existantes.» Elles poursuivent en précisant que dans le contexte actuel de recomposition du paysage audiovisuel, «il est aujourd’hui, plus que nécessaire de conjuguer tous nos efforts pour permettre à la Rts de consolider les réalisations et de mener à bien les grands projets en cours et en perspective».
Au titre de ces projets, l’Acarts et l’Ajrts listent plusieurs réalisations de la Rts ces dix dernières années. Et dans les dix-huit prochains mois, les deux organisations se réjouissent de la réalisation du projet de réhabilitation de l’immeuble de la nouvelle maison et la construction, à côté, d’un immeuble R+7 permettant de rendre au Triangle Sud, son vrai standing d’un siège d’une Télévision nationale. Ces dix dernières années, soulignent les deux associations, la Rts s’est adaptée aux mutations du secteur audiovisuel en mettant en place une nouvelle organisation des services.
En outre, la maison a pu renouveler les équipements fixes Radio et les studios de production à Dakar et dans les stations régionales, renforcer les équipements de production avec l’acquisition de 10 unités radios mobiles, acquérir des équipements audiovisuels dans le cadre du programme Commodity Aid et des équipements de dernière génération tout en renforçant son Parc automobile en véhicules de reportage et en cars de production HD et de transmission mixte, soulignent l’Acarts et l’Ajrts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here