PARTAGER

Ils ont connu une après-midi cauchemardesque : Les députés Mame Diarra Fam, Mamadou Diop Decroix, Abdoul Aziz Diop, Mor Kane et certains de leurs militants ont connu des frayeurs hier. Après la marche des populations de Djilakh, ces parlementaires étaient venus s’enquérir de la situation qui prévaut dans ce village, mais aussi évaluer le problème foncier qui alimente les débats ces derniers jours et qui oppose Babacar Ngom aux villages de Djilakh et de Ndingler.
Mais une surprise les attendait sur place, car l’un des gardiens du domaine de la Sedima les attendait de pied ferme. Il leur a intimé l’ordre de rebrousser chemin alors qu’ils se sont présentés avec leurs cartes professionnelles. Intrai­table, il n’a voulu rien entendre et face à l’insistance des parlementaires, il a tout bonnement braqué son pistolet sur eux en leur intimant l’ordre de dégager des lieux.
Dépassés par les événements et sans défense, ils ont rebroussé chemin. Une «menace» que la députée Mame Diarra Fam et ses collègues ont décidé de tirer au clair, car ils ont porté plainte au niveau de la Brigade de gendarmerie de Mbour.

SAINT-LOUIS – Bataille contre la spoliation foncière : Une histoire de terre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here