PARTAGER

Après avoir concrétisé le combat entre Modou Lô et Ama Baldé, Luc Nicolai s’est lancé dans la promotion de cette affiche avec la conférence de presse du «Roi des arènes» hier à la Place du Souvenir.

Resté depuis longtemps confinée à cause de la pandémie du Covid-19, la lutte est sortie de son mutisme avec une conférence de Modou Lô sous ses nouveaux habits de «Roi des Arènes». Mettant sa couronne en jeu en acceptant de se mesurer à Ama Baldé, le Roc des Parcelles Assainies s’est exprimé au sujet de son prochain combat en demandant aux populations de ne surtout pas baisser la garde par rapport au Covid-19.
Appelant, actualité oblige, les parents à changer de discours pour ne pas mettre de pression sociale sur les enfants tentés de s’embarquer dans les pirogues de fortune, Modou Lô a prié pour que le nouveau président du Cng, Bira Sène, réussisse dans sa mission.
D’emblée il a lancé un avertissement à son prochain adversaire. «Je me suis battu pour me retrouver au sommet de la hiérarchie. Je ne suis pas un lutteur facile à battre», a-t-il soutenu. Avant de rajouter : «mon vœu a toujours été d’affronter les jeunes lutteurs. C’est ce qui explique le choix de lutter contre Ama Baldé qui depuis longtemps me défie. Il n’a qu’à respecter la promesse de m’attaquer. Il saura de quel bois je me chauffe», tonne le «Roi des arènes» qui en profite pour balayer les doutes par rapport à ceux qui pensent que le combat ne se tiendra pas. «Le combat est concrétisé. C’est ce qui explique la conférence de presse pour rassurer ceux qui pensent le contraire.»
Sur sa volonté d’en finir avec Ama Baldé dans un combat qu’il souhaite pour le 1er janvier 2021, Modou Lô de souligner : «Nous sommes prêts. Mon staff a vu que j’affiche une belle forme. Je suis même prêt à lutter à huis clos. Parce que ce n’est pas intéressant de s’entraîner et de ne pas lutter. Il n’y a aucun risque de se mesurer à Ama Baldé. C’est vous qui faites de ce combat un combat capital. Tous mes combats sont des événements. Je serai beaucoup plus sérieux parce que tout le monde veut ma couronne.»
A la question de savoir s’il ne craint pas l’appui que Balla Gaye 2 pourrait apporter à Ama Baldé. Il rétorque : «Ce n’est pas Balla Gaye 2 qui lutte contre moi, c‘est Ama Baldé. Une fois que l’enceinte sera fermée, nous ne serons que deux pour se mesurer.»
Notons que la conférence de presse s’est tenue sans le promoteur Luc Nicolai. Dans une semaine, ce sera au tour de Ama Baldé de faire face aux journalistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here