PARTAGER

Il souffle la pluie et le beau temps sur les plateaux de télévision comme de la radio. Momo Dieng est carrément l’artiste du moment. Avec la sortie de son premier album Lang gui, ce fut un véritable succès. Le fils de Ndiouga Dieng semble avoir les épaules pour porter le lourd héritage de son père, un monument de la musique sénégalaise. Il donne rendez-vous à ses fans ce samedi au Grand théâtre avec l’ambition de leur proposer un spectacle qui leur donnera une «raison supplémentaire de suivre (sa) carrière».

Par Malick GAYE

«Donner au public une raison supplémentaire de suivre (sa) carrière.» Tel est l’objectif du «Lang» (rencontre festive en wolof) de samedi prochain au Grand théâtre  du chanteur Momo Dieng, le fils de Ndiouga Dieng. Il était en conférence de presse hier pour lever un coin du voile sur son spectacle de samedi prochain. Le chanteur, pour réussir le pari de fidéliser ses fans, sait qu’il faudra réussir le challenge non seulement de «faire salle comble» mais aussi de «proposer un spectacle digne de ce nom». Pour cela, le Rufisquois met toutes les chances de son côté. Il entend relever le défi. «Je suis un passionné en plus d’avoir un parent musicien. On prépare le spectacle comme on a l’habitude de le faire. Il n’est pas prématuré de faire le Grand théâtre parce qu’on a une carrière à faire. C’est la maison de production qui l’a organisé. Et ils ne sont pas à leur coup d’essai. Samedi, vous verrez que ce n’est pas prématuré», a répondu Momo Dieng à un journaliste, curieux de savoir s’il n’est pas un peu tôt vu sa jeune carrière, de jouer pour les 1800 places du Grand théâtre.
Peu bavard sur le spectacle qu’il va proposer, l’auteur de Lang gui informe tout de même qu’il va partager la scène avec de grands noms de la musique. Il y aura : Waly Seck, Pape Diouf, Aïda Samb, Pape Birahim, Daba Sèye et les Rufisquois comme Mame Gore, Gorgui Ndiaye. Mais aussi, la nouvelle génération ne sera pas en reste d’après Momo Dieng, «Sidy Diop et compagnie seront de la partie». Bousculé par les journalistes pour connaitre un chouya de ce qu’il compte proposer samedi, Momo Dieng, le sourire aux lèvres, avouera que  «sur le plan de la performance musicale, on est en train de finaliser les derniers détails et sur le plan du spectacle, on a concocté pas mal de surprises». «Je ne vais pas dire qu’on fera ce que personne n’a fait auparavant,  mais je suis certain que ce je vais proposer va sortir du lot», tente-t-il de convaincre.
Momo Dieng demande par ailleurs aux  fans de venir à 20 heures pour «profiter pleinement du spectacle et respecter le timing des lieux». Car «le challenge est de donner envie au public de suivre ma carrière par un show exceptionnel», a prévenu celui qui est surnommé le Cristiano Ronaldo de la musique sénégalaise. Aussi, «l’enfant prodige» a tenu à rappeler que «c’est le public qui (l’a) surnommé Cristiano Ronaldo de la musique Sénégalaise». Mais, «cela ne me déplait pas parce que ce footballeur est un challenger. Parti de rien, il a su devenir quelqu’un dans le monde du football et je crois que c’est un exemple pour tous les jeunes. Je rêve de faire la même carrière que lui», confesse-t-il. Cela passera naturellement par faire une bonne performance samedi et ensuite se focaliser sur «la tournée na­tionale (qu’il) envisage de fai­re».
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here