PARTAGER

Le Conseil municipal de la ville de Dakar a adopté hier une motion de soutien à son maire Khalifa Sall et 5 de ses collaborateurs placés sous mandat de dépôt il y a quelques semaines. Cependant, lors du vote de ladite motion, les conseillers municipaux ont eu du mal à se débarrasser de leur coloration politique. Après l’ouverture de la session ordinaire, Moussa Sow, adjoint au maire de Dieuppeul Derklé, a proposé à ses camarades une résolution portant motion de soutien à Khalifa Sall. Cette proposition a vite été rejetée par l’Apériste Ibrahima Fall. Après avoir précisé qu’il ne le votera pas, M. Fall a estimé que cette affaire de la caisse d’avance est «délicate, sensible». Le responsable de l’Apr a aussi souligné que «le Conseil municipal n’a jamais voté de caisse noire» et a exhorté ses collègues à laisser la justice faire son travail. Pour l’adjoint de Khalifa Sall, Cheikh Guèye, «il est anormal que des maires venus d’ailleurs apportent leur soutien à Khalifa et que les conseillers municipaux de Dakar ne fassent pas autant». Il a appelé ses camarades à se mettre au-dessus de la mêlée et à être solidaires.
Dans le document, il est écrit ceci : «Nous, élus membres du Conseil municipal de la ville de Dakar, affirmons solennellement avoir autorisé en parfaite connaissance de cause, en toute responsabilité et  sans contrainte, le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall à exécuter les dépenses diverses figurant au service 313, compte 6490 telles que retracées par les différents comptes administratifs y relatifs et en conséquence, affirmons notre responsabilité pleine et entière dans cette affaire.» Et d’ajouter : «Nous affirmons que ces dépenses ont toujours été exécutées sans jamais être remises en cause ni par les autorités du ministère chargé des finances (percepteurs, trésorier général, contrôleurs financiers, ministre des Finances), ni par les magistrats de la Cour des comptes chargés de valider les comptes de la ville de Dakar et de délivrer quitus de la gestion.» A la même occasion, Cheikh Guèye et Cie ont annoncé que le Conseil municipal ne se constitue pas partie civile dans cette affaire. La libération de Khalifa Sall et ses co-détenus a été aussi réclamée.

msakine@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. Ils sont sous l’emprise de leur coloration politique et confirment leurs partisannerie et complicité
    Ils méritent d’être sanctionnés et relevés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here