PARTAGER
Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Gouvernance locale...

Le vote du budget du Conseil municipal de Yoff a été houleux hier. En effet, des conseillers de la mouvance présidentielle ont fustigé «l’absentéisme» et la gestion «non transparente» du maire Abdoulaye Diouf Sarr. D’après nos sources qui ont assisté à la réunion, ces élus n’ont pas compris que 87,5% du budget de la mairie soient alloués au fonctionnement de l’institution tandis que «12% seulement servent à l’investissement».  «Certains ont dénoncé la gestion partisane et non transparente du maire Diouf Sarr. Il n’y a pas de reddition des comptes. Certaines des dépenses effectuées par le maire n’ont pas l’autorisation du Conseil municipal. Le recrutement se fait sur la base d’une appartenance à l’Apr», accuse-t-on. Un autre interlocuteur d’ajouter : «Diouf Sarr est tout le temps absent de la mairie. Il gère la mairie par délégation. La mairie est dirigée par Abdou Mbengue, le 1er adjoint.» D’au­tres conseillers municipaux reprochent au ministre-maire de vouloir ériger une maternité dans le quartier de Ndénatte et «non à Ouest-Foire où les populations ont certaines difficultés pour accéder à l’hôpital Philipe Maguilène Senghor».

La mairie : «Notre réunion s’est déroulée normalement»
Dans le camp du maire, on balaie tout et soutient que le vote du budget s’est déroulé normalement. «Qui sont ces conseillers qui ont dénoncé la gestion du maire ? Ceux qui ont dit cela doivent sortir de l’anonymat. C’est faux ! Notre réunion s’est déroulée normalement et l’adjoint au préfet des Almadies peut en témoigner», déclare Ibrahima Fall, 3ème adjoint au maire de Yoff. D’après ce membre du directoire de l’Apr, les accusations énumérées ci-dessus «n’ont pas jamais été formulées lors la réunion du Conseil municipal».
hamath@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here