PARTAGER

Dans le cadre du Conseil présidentiel Sénégal-Gam­bie, plusieurs accords ont été signés par les dirigeants des deux pays pour raffermir les liens qui les unissent.

Le Sénégal et la Gambie ont conclu mardi à Banjul six nouveaux accords de coopération portant sur la justice, le transport routier, la santé, le sport, la culture et l’enseignement supérieur. Ces nouveaux accords ont été signés par les ministères sectoriels sénégalais et gambiens, sous la supervision des deux chefs d’Etat Macky Sall et Adama Barrow, dans le cadre de la première session du Conseil présidentiel sénégalo-gambien. Il s’agit notamment d’une convention dans le domaine de l’assistance judiciaire en faveur des personnes vivant dans les deux pays, un accord devant permettre le transfèrement des personnes condamnées dans l’un ou l’autre pays. D’autres accords de coopération concernent le transport routier, la santé et les productions animales, sans compter ceux relatifs à la coopération culturelle et au domaine des sports.
Un mémorandum d’entente dans le domaine de l’enseignement supérieur, de la recherche, de la science et technologie a été aussi paraphé par les deux parties. La signature de ces nouveaux accords s’est déroulée lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la première session du Conseil présidentiel sénégalo-gambien co-présidé par les Présidents Sall et Barrow.

 Macky Sall bannit les «tracasseries et entraves indues» dans l’espace sénégambien
Le président de la République, Macky Sall, a appelé mardi, à Banjul (Gambie), les Forces de défense et de sécurité du Sénégal et de la Gambie à «cesser toutes tracasseries et entraves indues» dans l’espace sénégambien. «Nous disons aux responsables de la sécurité au niveau des frontières de ne plus faire aucune entrave indue à la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace sénégambien», a notamment dit M. Sall qui co-présidait avec son homologue Adama Barrow la cérémonie d’ouverture de la première session du Conseil présidentiel sénégambien.
Macky Sall a appelé à la poursuite des efforts pour une «lutte ferme contre toutes les entraves et barrières dans les points frontaliers heurtant sérieusement le sentiment des uns et des autres». «Une rencontre s’est tenue en ce sens à Karang (Sénégal). J’en appelle aux deux pays pour un examen de la déclaration de Karang et la mise en œuvre des recommandations sur la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace de la Sénégambie», a poursuivi M. Sall. Il a préconisé l’installation de centres transfrontaliers pour une meilleure circulation des personnes et des biens en vue de faire de la Sénégambie un modèle d’intégration et un facteur de progrès économique.

Adama Barrow : «Nous devons intensifier nos relations»
Le Sénégal et la Gambie doivent «accélérer et intensifier» leur coopération après deux décennies perdues, a plaidé mardi, à Banjul, le Président gambien Adama Barrow. «Nous avons perdu deux décennies, il nous faut accélérer et intensifier notre coopération», a-t-il dit à l’ouverture de la première session du Conseil présidentiel sénégalo-gambien. Adama Barrow et son homologue sénégalais Macky Sall co-président cette rencontre marquant «le sérieux» de la coopération entre les deux pays, selon le Président gambien.
Il s’est félicité de l’implication du Sénégal au sein de la Mission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Micega) pour «la stabilité» de la Gambie. «Le Sénégal a beaucoup investi pour accompagner la sécurité et la stabilité de la Gambie», s’est réjoui Adama Barrow, avant de plaider pour le renforcement de la coopération sénégalo-gambienne, «un modèle d’intégration» sous-régional, a-t-il dit. «Le Sénégal a une riche tradition de démocratie depuis les années 1960. La Gambie peut apprendre de l’expérience de la démocratie sénégalaise», a ajouté Adama Barrow. Le Président Macky Sall est arrivé lundi en fin d’après-midi à Banjul où il avait été accueilli par son homologue gambien. Le chef d’Etat sénégalais a rencontré dans la soirée la communauté sénégalaise établie en Gambie, puis s’est entretenu avec son homologue gambien au Palais présidentiel gambien (State House).
Le Président Sall a présidé hier la cérémonie de pose de la première pierre de la future chancellerie du Sénégal à Banjul. Le Conseil présidentiel sénégalo-gambien a été instauré en mars 2017 lors de la première visite du Président gambien Barrow à Dakar. Il doit se réunir tous les six mois alternativement en Gambie et au Sénégal sous la présidence conjointe des deux chefs d’Etat, Macky Sall et Adama Barrow. Ce Conseil présidentiel se penche sur toutes les questions d’intérêt bilatérales et donne des orientations aux deux gouvernements pour approfondir la coopération entre les deux pays. La mise en œuvre des décisions du Conseil présidentiel est assurée par le comité permanent sénégalo-gambien, co-présidé par le vice-président de la République de Gambie et le Premier ministre du Sénégal.
Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here