PARTAGER
Félix Bikpo, CEO de l’AFrican Guarantee Fund

Les institutions financières sont fort négativement impactées par la pandémie du Covid-19. D’après le Chief executive officer (Ceo) d’African guarantee fund (Agf), la pandémie de coronavirus continuera d’avoir des effets négatifs sur les Pme en Afrique, tant du côté de l’offre de crédits que de celui de la demande. «Par conséquent, nous anticipons une détérioration de la solvabilité des Pme», informe Félix Bikpo. Pour lui, «il est probable que ce facteur induise une augmentation du coût du crédit pour le secteur financier». Ce qui accroîtra certainement sa réticence à financer les Pme en l’absence de stimuli extérieurs. «Ces considérations rendent nécessaire la mise sur pied d’une parade commerciale qui complèterait les dispositions purement réglementaires prises par les diverses banques centrales et les gouvernements du continent pour contenir la crise. C’est ainsi que, conformément à notre mandat, nous avons lancé le mécanisme de garantie Covid-19», a soutenu Félix Bikpo dans un communiqué d’Agf.
Afin de juguler les incertitudes dans le secteur, cette institution a fait une annonce de riposte face à la pandémie en Afrique. Sa réponse est fondée sur la nécessité d’élaborer des solutions commerciales en sus des mesures réglementaires déjà mises en œuvre par les différentes banques centrales et gouvernements du continent.
Selon son communiqué, la réponse d’Agf pose les bases d’une stabilisation des économies qui précèderait une relance économique via le nouveau mécanisme de garantie Covid-19 d’Agf. «Ce mécanisme permettra d’une part aux institutions financières de restructurer plus aisément leurs crédits devenus moins performants en raison du Covid-19, d’autre part de fournir une incitation commerciale au secteur financier en atténuant la détérioration du risque perçu par rapport aux Pme», rapporte la correspondance de l’Agf.
L’institution financière non bancaire promet également de continuer à apporter son assistance technique afin de développer la capacité des institutions financières à évaluer les risques des Pme. Ce qui permettra d’analyser les impacts de la pandémie sur les institutions financières et d’offrir les réponses idoines pour une adaptation efficace des Pme à ce nouveau contexte. L’Agf est notée AA- pour la troisième fois consécutive depuis 2017, par l’agence de notation Fitch ratings, soit «une grande première pour un fonds de garantie en Afrique». Depuis sa création, l’Agf a boosté des prêts aux Pme en Afrique et mobilisé des financements d’une valeur de 2,5 milliards Usd.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here