PARTAGER

Les soutiens de Khalifa Sall sont montés au créneau, quelques heures après la disqualification provisoire de leur candidat par les juges du Conseil constitutionnel. Vers 19 heures, des jeunes du Parti socialiste des valeurs ont manifesté en brûlant des pneus sur les deux voies de Sacré-Cœur, à hauteur du siège de la coalition Taxawu senegaal, fermée. Mais ils ont vite été rejoints par les Forces de l’ordre qui, depuis la publication de la liste provisoire, avaient quadrillé la zone. Ces policiers ont fait usage de grenades lacrymogènes pour disperser la foule armée aussi de pierres. De plus, deux «Khalifistes» ont été arrêtés à hauteur du rond-point JVC. Le face-à-face entre ces deux parties n’est pas cependant sans incidence sur la circulation qui a était complètement bloquée. 5 fourgonnettes de la police et le camion anti-émeute étaient sur les lieux. «Nous dénonçons l’attitude irresponsable des policiers qui n’ont pas hésité à lancer des grenades lacrymogènes dans le siège de Khalifa Sall. Les Forces de l’ordre nous ont gazés alors qu’on a le droit de manifester parce que notre leader est injustement recalé et emprisonné», fustige Amsatou, membre du mouvement And doolel Khalifa Sall.
Les «Khalifistes» n’étaient pas seuls sur le terrain des affrontements. Nous avons également appris que les jeunes du Pds ont manifesté sur la Vdn pour dénoncer l’invalidation de la candidature de Karim Wade.
Seneweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here