PARTAGER

Le Tourisme et les transports aériens, parmi les secteurs les plus impactés du Covid-19, est en train de préparer la riposte avec un plan de relance. L’information a été fournie hier par le Directeur de la réglementation touristique (Drt) au ministère du Tourisme et des transports aériens, Ismaïla Dione. C’était en marge d’une remise de kits de matériels d’hygiène à la Croix-Rouge de Notto Diobass pour lutter contre la pandémie du Covid-19. «Le ministère est aujourd’hui, en train de travailler sur un plan de relance qui pourra permettre de faire face aux conséquences de la maladie du Covid-19 de manière générale», annonce M. Dione qui, sur les milliers d’emplois menacés dans le secteur de l’hôtellerie, relève «qu’il y a une perte de parts de marchés, parce que le secteur du Tourisme est un secteur dépendant». «Jusque-là, nous dépendions de quelques marchés émetteurs, notamment la France, l’Italie, la Belgique mais aujourd’hui, avec la restriction ou l’arrêt total des voyages, c’est sûr que le secteur sera parmi les secteurs qui vont le sentir le plus. Mais, nous sommes en train de préparer la riposte. Et là avec les professionnels et tous les autres acteurs, nous sommes en train d’y travailler», annonce-t-il. Pour simplement dire, selon lui, «nous sommes fins prêts pour faire face à l’après-pandémie».
En outre, il est revenu sur le don remis par le ministre-maire Alioune Sarr à la Croix-Rouge de Notto Diobass pour lutter contre la pandémie du Covid-19. «C’est un lot de matériels d’hygiène additionnel plus des denrées alimentaires pour soutenir les daaras et familles nécessiteuses et appuyer la Croix-Rouge, qui vient en pole position après la santé pour aider à lutter contre cette maladie. La Croix-Rouge est en train d’abattre un excellent travail que le maire de Notto Diobass essaye d’accompagner». Ceci, dit-il, «pour contribuer à l’effort national de solidarité pour lutter contre cette pandémie qui est une menace pour le monde entier». Au nom du ministre-maire de Notto Diobass, M. Dione a demandé à toutes les populations du Diobass et du Sénégal de manière générale, à respecter «les gestes barrières mais aussi les mesures édictées par le ministère de la Santé pour vraiment prévenir». Car à l’en croire, «ce qui arrange le Sénégal aujourd’hui, c’est la prévention mais pas le traitement. Nous avons des capacités limitées mieux vaut donc respecter les mesures édictées par les professionnels de la santé».
A sa suite, le coordonnateur de la Croix-Rouge de Notto Diobass, Cheikh Mbodji, a salué le geste de l’édile de la localité qui vient, selon lui, «à son heure». Parce que, relève-t-il, «nous étions confrontés à de problèmes de matériels d’hygiène». Il ajoute : «Ce matériel va nous permettre de dérouler notre plan d’actions qui est la sensibilisation des populations de Notto Diobass sur la Covid-19 qui ne cesse de se propager dans le pays et personne n’est épargné. Nous croisons les doigts, notre commune n’a pas encore de cas et nous pensons que ce geste du maire va nous permettre de continuer notre travail de sensibilisation pour épargner notre commune.»

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here