PARTAGER

Avec trois succès en autant de sorties, les Lionnes ont déjà assuré leur ticket pour les quarts de finale. Des succès qui n’ont pas tous étaient aisés et qui, selon Oumou Khaïry Thiam, confirment le jeu physique noté en ce début de l’Afrobasket.

Oumou Khaïry Thiam avait averti : «A part le premier match, aucune rencontre ne sera plus facile.» Comme pour lui donner raison après le large succès face à la Guinée, les Lionnes ont eu des difficultés pour battre d’abord le Mozam­bique. «Nous avons joué un match difficile. Le Mozam­bique est une bonne équipe. On les a dominées au premier quart-temps et après elles sont revenues. Donc il faut apprendre de cela pour ne plus se confronter à des situations de ce genre. A part le premier match, aucune rencontre ne sera facile. Mais on va se battre pour essayer de gagner tous les matchs. Je sais que cela ne va pas être facile mais on s’est entraînées aussi pour aller loin.»
Contre la Rd Congo hier, même problème rencontré. En clair, selon l’ailière des Lionnes, tous les matchs seront difficiles et physiques. «En Afrique, comme souvent, les matchs ne sont pas faciles. Il faut se battre et jouer dur pour gagner. Le jeu est devenu très physique. On va essayer de répondre au défi physique, mais en même temps jouer avec intelligence parce qu’au finish, c’est comme ça qu’on pourra gagner nos matchs. On a pu voir quelques équipes jouer, je crois que dans l’ensemble, elles sont bonnes et prêtes. A nous de répondre sur tous les plans. Et je crois qu’on a les moyens et les joueuses pour cela. Nous avons une équipe très soudée avec de très bonnes joueuses. Il faudra s’appuyer sur ça pour faire la différence à chaque fois. Il faudra plus mettre en avant le jeu collectif et défendre collectif», a-t-elle soutenu.

Lika Sy apprécie et attend son heure
Pour son premier Afrobasket, Lika Sy, la petite sœur de Mame Marie Sy, apprécie à sa juste mesure ses premiers pas avec les Lionnes. C’était lors de la première journée contre la Guinée, vendredi dernier. Avec un temps de jeu de 14 minutes, la dernière de la famille de l’ancien Lionne, Anta Sy, s’est offert ses premiers paniers (7 pts) en phase finale de l’Afrobasket. Un bon début pour Lika souvent appelée à dépanner dans le secteur des ailières. «C’est une belle compétition. J’apprécie vraiment. J’essaie d’aider l’équipe du mieux possible, à chaque fois que le coach fait appel à moi», souligne la native des Sicap Liberté. Qui encourage ses coéquipières. «Les filles ont fait un bon match. Il faut continuer comme ça. Tous les matchs seront difficiles. Il n’y a pas de petites équipes dans ce genre de compétition. Il faut jouer tous les matchs à fond. On est là pour gagner», a conclu Lika Sy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here