PARTAGER

La question de la sécurité a occupé une bonne place dans le discours à la Nation du président de la République. Concernant les efforts de sécurisation du territoire national, le chef de l’Etat a annoncé la construction de «16 commissariats de police en 2018-2019». Il y en aura deux à Rufisque, les autres à «Hann Mariste, Thiaroye, Keur Massar, Zac Mbao, Parcelles Assainies, Yeumbeul, Diama­guène, Sicap Mbao, Nioro du Rip, Koungheul, Bignona, Vélingara, Kanel et Touba». Il est aussi prévu un programme de «modernisation des moyens opérationnels de la Brigade d’intervention polyvalente et de la Police technique et scientifique qui sera renforcée, y compris par l’installation de vidéo-surveillances à Dakar et dans la banlieue». A ces mesures s’ajoutent la construction de «dix nouvelles brigades de gendarmerie» et le recrutement de «3 800 élèves-officiers et élèves gendarmes sur trois ans». «Enfin, 20 nouvelles casernes de sapeurs-pompiers seront érigées dans 11 départements pour une meilleure protection de proximité», a-t-il ajouté. Lors de son adresse à la Nation, le chef de l’Etat est aussi revenu sur les rapts et meurtres d’enfants de ces derniers temps. Les qualifiant d’actes d’ignobles qui «constituent une grave offense à nos valeurs et traditions», le Président Sall a encore condamné «cette barbarie sans nom». Selon M. Sall, «les services de l’Etat restent mobilisés pour que les auteurs et complices de ces crimes abjects soient retrouvés et traduits devant la justice». Il a par la même occasion fait savoir que «le programme de retrait des enfants de la rue se poursuit avec vigueur».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here