PARTAGER

Avant le début de la session budgétaire, le nouveau député Mamadou Oury Baïlo Diallo, membre de l’Alliance pour la République (Apr), a demandé aux différents maires du département de Vélin­gara de documenter les besoins prioritaires de leurs communes respectives. Charge au nouvel élu national de les soumettre aux ministres qui vont passer prochainement à l’Assemblée nationale.

Les maires sont proches de leurs populations. Ils connaissent mieux les besoins prioritaires de leurs communes respectives. Le nouveau député, Mamadou Oury Baïlo, fort de cette conviction, a réuni les maires du département de Vélingara pour écouter les besoins en investissement de leurs communes. Samedi passé, 7 sur 14 se sont retrouvés à la salle des réunions du centre touristique de la commune du député-maire pour communiquer sur les problèmes de développement de leur localité. C’est à croire que toutes les communes du département ont, à quelques différences près, les mêmes besoins. Ils se résument ainsi : désenclavement, construction de postes de santé, électrification rurale, la mauvaise campagne agricole.
La commune de Bonconto (centre-est du département) a pour priorité principale le désenclavement. Son maire, Chérif Habib Aïdara, a déclaré : «Le désenclavement est la principale préoccupation des populations de Bonconto. En saison des pluies, plusieurs villages restent coupés du reste de la commune. Même si l’on construisait et équipait des infrastructures de santé, elles ne seront pas accessibles à la majorité des habitants. Le désenclavement va faciliter l’écoulement des productions agricoles et forestières.» Il a ajouté : «Nous avons perdu beaucoup de financements de partenaires extérieurs pour défaut d’électricité.» Les maires des communes de Paroumba, de Kandia, de Sinthiang Koundara et de Pakour ont évoqué les mêmes doléances pour leurs communes.
A ces besoins, le maire de Pakour, Diarga Sané, a ajouté : «Nous avons un lycée entièrement en abris provisoires. Il est temps qu’on nous aide à avoir des bâtiments dans ce lycée pour la qualité des apprentissages. Dans notre commune, seul le chef-lieu de commune a le courant. Cela entre 9 heures et minuit.» Pour le maire de Sinthiang Koundara, Gallé Barry, «le plus grand service que Macky Sall pourrait rendre au département de Vélingara, c’est de l’ériger en région. Cela va attirer plus d’investissements, nous aurons une administration locale qui va s’occuper des problèmes de développement de notre terroir».
Dans toutes ces localités se pose la mauvaise campagne agricole en perspective. Tous les maires ont évoqué la longue pause pluviométrique qui va, à coup sûr, impacter négativement les productions agricoles, car les semis tardifs n’auront pas bouclé leur cycle végétatif. A la soudure qui sera précoce, il faut ajouter le casse-tête du remboursement des dettes des paysans.
Le député-maire, Mamadou Oury Baïlo Diallo, président de la commission comptabilité et contrôle de l’Assemblée nationale, a pris bonnes notes et a rassuré : «Je vais porter toutes ces doléances au niveau de l’As­semblée nationale. Nous allons voir ce qui est prévu pour nos communes, faire orienter les prévisions dans le sens des priorités dégagées par les maires et plaider pour plus d’investissements.»

Ralliement à l’APR
La journée du samedi n’a pas été de tout repos pour le député-maire de Vélingara. Sitôt qu’il a terminé avec ses collègues maires, Mamadou Oury Baïlo a présidé dans le village de Bana­courou (commune de Kandia), dans l’après-midi, un meeting de ralliement au parti présidentiel. Il s’agissait d’anciens militants du Parti socialiste (Ps) et du Parti démocratique Sénégalais (Pds) qui ont rejoint l’Apr.
akamara@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here