PARTAGER

Ce don a pour objectif de donner un coup de pouce à l’apiculture au Sénégal.

L’Union nationale des apiculteurs du Sénégal a bénéficié d’un don d’environ 45 millions de francs Cfa de la part du Japon. Cette somme est destinée à la construction d’un centre de transformation de la cire d’abeille et à l’acquisition des équipements nécessaires à cette activité économique.
La signature du contrat de don du projet, qui a eu lieu hier à l’ambassade du Japon, rentre dans le cadre de l’assistance aux projets locaux contribuant à la sécurité humaine au Sénégal. En présence de la chargée d’affaires de la représentation diplomatique nipponne, le président de l’Union nationale des apiculteurs du Sénégal (Unas) a sollicité l’apport du gouvernement japonais pour faciliter la formation et à l’accès à un fonds de collecte des quantités de cire qui sont sur le marché.
Selon Mme Keiko Egusa, la chargée d’affaires, ce projet permettra aussi d’offrir une formation sur les techniques apicoles à environ 500 femmes de la région de Dakar. «La filière est porteuse, c’est une mine d’or. En effet, l’Unas est en mesure de créer 5 mille emplois bien rémunérés dans les 5 années à venir et de mettre sur le marché des quantités de miel et de cire très importantes», a soutenu Boubacar Cissé, président de l’Union nationale des apiculteurs du Sénégal.
Venue représenter Aminata Mbengue Ndiaye, ministre de l’Elevage et des productions animales, la directrice des Industries animales a salué le geste des partenaires du pays du Soleil levant. Selon Fatou Cheikh Ndione Sané, «inéluctablement, cette initiative contribuera à l’atteinte de l’objectif du ministère de l’Elevage et des productions animales visant des exportations de cire du Sénégal, avoisinant un volume de 100 tonnes dans les 10 prochaines années», dit-elle.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here