PARTAGER

Le démarrage des travaux de construction de la ligne électrique Kayes-Tambacounda est imminent. L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs) qui est chargé de sa réalisation a déjà identifié les populations impactées pour les besoins des indemnisations. La mise en œuvre, prévue sur une durée de 18 mois, ne tardera pas à être effective.  D’une longueur de 288 km, ce projet est financé par la Banque mondiale d’un montant de 60 milliards de francs Cfa. Aujourd’hui, expli­que Abdoulaye Fall, expert environnementaliste du projet, il est question de partager avec les populations des localités concernées par le tracé les modalités d’indemnisation. Un cabinet a été commis pour faire le travail nécessaire. Toutes les populations des différentes localités concernées ont été rencontrées pour leur expliquer les tenants et aboutissants du projet de construction de la ligne électrique. C’est d’ailleurs, soutient l’expert, l’objet de la rencontre qui traite de la question des indemnisations des populations impactées par le tracé. Toutes ont répondu à l’appel et donneront leurs opinions et points de vue sur la question. Aucun aspect ne sera occulté sur le tracé que suivra la ligne.  M. Fall précise que l’indemnisation se fera soit en nature ou en espèce. Cela dépendra de l’accord trouvé avec la personne concernée qui aura à choisir l’indemnisation qu’il voudra. De toutes les façons, soutient l’environnementaliste du projet, toutes les dispositions sont aujourd’hui prises pour que cette question ne constitue plus un blocage pour la mise en œuvre de la ligne. La réalisation de cette ligne haute tension, selon M. Fall, permettra d’accroître la production énergétique dans le pays et contribuera à la fourniture d’électricité dans beaucoup de localités dans le pays.
afall@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here