PARTAGER

La décentralisation des tests à diagnostic rapide, la mise en œuvre de la Stratégie nationale de vaccination annoncée… Entre autres directives, le président de la République a fixé le cap pour freiner cette deuxième vague du Covid-19.

Après l’Etat d’urgence assorti du couvre-feu décrété lors de son discours à la Nation de mardi dernier, Macky Sall détaille sa mise en œuvre. La réunion du Conseil des ministres d’hier a été largement consacrée à la lutte pour freiner la deuxième vague du Covid-19. En effet, le président de la République a demandé au ministre de la Santé et de l’action sociale, en relation avec le Comité national de gestion des épidémies (Cnge), «d’accentuer les efforts de maîtrise de la pandémie sur le territoire national en renforçant le suivi des cas à domicile, en accélérant la décentralisation des tests à diagnostic rapide».
Dans la lignée de son discours à la Nation, Macky Sall insiste sur la mise en œuvre d’une Stratégie nationale de vaccination des populations avec comme «cibles prioritaires les personnels de santé, les Forces de défense et de sécurité et les personnes âgées de plus de 60 ans vivant avec des comorbidités». Le chef de l’Etat assure que les ressources financières nécessaires «seront mises à disposition afin de faciliter le déploiement rapide du Plan d’introduction de la vaccination». Le Président Sall juge «cruciale» cette phase de la lutte contre la pandémie du Covid-19. A ce titre, Macky Sall lance un appel à la mobilisation nationale, «notamment celle des communautés notabilités religieuses et coutumières, personnels de santé, élus territoriaux (maires et présidents de Conseil départemental), organisations de jeunes et de femmes, leaders d’opinion, pour une implication solidaire dans cette lutte collective».
Le chef de l’Etat a aussi indiqué que cette «bataille décisive que nous engageons pour gagner la guerre contre la pandémie de Covid-19 doit être soutenue par une sensibilisation notable des populations via une communication adaptée».
Ainsi, le Président rappelle «l’impératif de faire respecter les restrictions effectives sur les rassemblements et réunions de toute nature, les déplacements et le port obligatoire du masque dans les lieux et transports publics». Dans la même veine, Macky Sall demande aux ministres de «bannir toute cérémonie ou rassemblement inapproprié au sein des ministères et structures publiques».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here