PARTAGER

Comme lors de la lutte contre Ebola, la structure présidée par Yoro Dia, le chroniqueur du journal Le Quotidien, se met une fois de plus aux côtés de la République contre un fléau majeur

Le président de la République a déclaré la guerre totale au coronavirus, et l’Asena (Association des anciens de l’Ena de France) n’a pas voulu être en reste dans l’effort. La structure dirigée par l’analyste politique Yoro Dia, qui est accessoirement chroniqueur au journal Le Quotidien, où il anime tous les mardis la rubrique «Balises», a décidé d’apporter une contribution substantielle à l’effort engagé par le gouvernement.
Ainsi, les énarques ont décidé de remettre au ministre de la Santé, une enveloppe financière consistante, qui viendra en appoint des moyens dégagés par l’Etat et des engagements pris par d’autres bonnes volontés. En plus de cela, ils ont conçu une note technique sur la gestion des risques majeurs qui est destinée au président de la République.
Les responsables de l’Asena rappellent que lors de la crise de l’épidémie d’Ebola, la structure avait publié une revue portant sur la Gouvernance des risques majeurs au Sénégal. Elle avait pour but d’évaluer la résilience du Sénégal face aux risques majeurs et surtout de définir les grandes lignes d’un plan national de contingence pour faire face aux risques majeurs. L’Asena se positionne par ses différentes contributions intellectuelles et ses productions comme un think tank indispensable à la prise de décision, et un conseiller occulte pour les dirigeants de ce pays. Sans doute, son exemple incitera d’autres Sénégalais à se mobiliser fortement aux côtés de l’Etat dans l’effort national de guerre contre le coronavirus.
mgueye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here