PARTAGER

(Envoyée spéciale à Tivaouane) – «La consolidation de l’éthique sociale et religieuse contre le terrorisme», c’est le vœu du ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, qui a dirigé, ce dimanche, la délégation officielle de l’Etat du Sénégal lors de la cérémonie officielle du Mawlid. Il est revenu sur «le rôle déterminant démontré à suffisance par la capitale du Tidianisme dans la culture des valeurs religieuses et morales». Ce qu’il qualifie d’«une réponse doctrinale face à la montée de la radicalisation», d’une «croisade contre le terrorisme que mènent du reste les chefs religieux». Abdoulaye Daou­da Diallo a réitéré, l’engagement du Président Macky Sall dans sa volonté de poursuivre le programme de modernisation des cités religieuses, avant de cadrer l’importance capitale du thème du Symposium de cette année : «Ethique et Citoyenneté : Exigences pour un Dévelop­pement Global et Durable», qui épouse les préoccupations de l’opinion par rapport au «contexte actuel marqué par diverses menaces, qui exigent la consolidation de l’éthique sociale et reli­gieuse pour faire face à toutes les formes d’intolérance et de radicalisation». D’où l’encouragement du président de la République qui, dans ce combat, magnifie le rôle fondamental des chefs religieux dans la lutte contre le terrorisme. Aussi informe-t-il que l’Etat, dans cette perspective, s’attache à ses valeurs d’éthique et de citoyenneté, en prenant la pleine mesure des défis sécuritaires, pour mettre en place un dispositif important pour lutter efficacement contre le fléau, avec le recrutement de forces de défense et de sécurité. Il invite, face à cette violence, à l’extrémisme religieux au Séné­gal, à une conjugaison des efforts, ceux de l’Etat, des communautés religieuses et coutumières, et des populations.
Pour lui, le chef de l’Etat reste convaincu que l’éducation et la formation spirituelle des cito­yens, tel un remède aux discours extrémistes, pourraient constituer une réponse doctrinale et intellectuelle de l’islam face au mal. «Les diverses menaces terroristes dans le monde exigent un nécessaire retour à un certain nombre de valeurs morales cardinales de la société, à la consolidation de l’éthique sociale et religieuse pour faire face à tous ces phénomènes d’intolérance et de radicalisation». Au-delà, le ministre de l’Inté­rieur Abdoulaye Daouda Diallo, a rendu un vibrant hommage au porte-parole du Khalife général des Tidianes, qu’il peint comme un fédérateur, «un atout pour notre pays, j’allais dire une référence».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here