PARTAGER

La mésaventure de ces 30 candidats à l’émigration débarqués à la plage de Soumbédioune est cocasse et fait sourire… parce qu’elle s’est terminée sans mort d’homme. Mais ce genre de cas arrive maintenant rarement. Le plus souvent, c’est dans la grande gueule de la mer ou le fond de l’océan que l’aventure se termine pour beaucoup de nos parents. Et le décompte macabre ne s’arrête pas, laissant nos dirigeants sans ressources pour arrêter l’hécatombe. Beaucoup disent avoir tout essayé, en vain. Mais personne n’a encore tenté la démocratie et la bonne gouvernance pour voir…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here