PARTAGER

La 24e édition de l’Afrobasket basket féminin a livré quelques surprises avec l’élimination du Cameroun. Finaliste lors de la Can 2015 à domicile et éliminées en quart en 2017, les Lionnes Indomptables ont été surprises par une belle formation de l’Egypte (68-63). Une des révélations de la compétition. Menées 16 à 0 dans le premier quart temps, les Egyptiennes ont su trouver les ressources pour revenir dans le match avant de finir par s’imposer grâce à une bonne agressivité défensive, un pressing tout terrain et une adresse retrouvée. Grâce à leur meilleure joueuse et chouchou du public sénégalais, Soraya Degheidy (23 pts), mais aussi, Franeem El Gedawy ou encore Meral Abdel Wawad. Pourtant, dans le dernier quart temps, le Cameroun mené de 14 points, mais finit par abdiquer face à la pression des jeunes égyptiennes. Une grosse désillusion pour cette équipe, coachée par la seule Dame de la compétition, Natosha Cum­mings-Price. Complétement déçue, elle a eu du mal à accepter une telle déroute regrettant le manque d’envie et d’engagement de ses joueuses.  Si elle souhaite prolonger l’aventure avec les Lionnes Indomptables, la coache estime qu’il faudra du changement si le Cameroun espère retrouver sa place dans le cercle de grandes nations du basket féminin africain. Au-delà du Cameroun, d’autres nations quittent également la compétition. Il s’agit de la Tunisie ou encore du Cap-Vert qui ont eu du mal à rivaliser respectivement devant la Côte d’Ivoire (50-74), la Rd Congo (46-78). «Nous sommes venus pour apprendre. On profite de ce genre de compétition pour essayer d’élever notre niveau de basket. Et je crois que d’ici quelques années, on pourra rivaliser avec des pays comme la Côte d’Ivoire. Il faut continuer à travailler davantage», dira le coach de la Tunisie. Il y a aussi des Nations, à l’image aussi du Kenya, en nette progression et qui a rivaliser avec l’Angola pendant deux quarts temps avant de céder.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here