PARTAGER

En 2016, la production aurifère de Sabodala gold operations (Sgo) a atteint 216 mille 735 onces. En termes de contribution économique directe au Sénégal, l’enveloppe se chiffre à 205 millions 795 mille dollars Us, soit plus de 102,895 milliards de francs Cfa.

Sabodala gold operations (Sgo) met en exergue ses chiffres «clés et les performances économiques, sociales et environnementales pour l’année 2016». En termes de production aurifère, cette filiale de Teranga gold corporation dit dans un communiqué, annonçant la publication de son 6e rapport de Responsabilité sociétale des entreprises (Rse), avoir «atteint 216 mille 735 onces. En termes de contribution directe à l’économie sénégalaise, l’enveloppe se chiffre à 205 millions 795 mille dollars Us», (soit plus de 102,895 milliards de francs Cfa : Ndlr). Son chiffre d’affaires est évalué à 268 millions 850 mille dollars Us, soit plus 134,425 milliards de francs Cfa.
«Les investissements communautaires au titre du fonds social de Sabodala s’élèvent en 2016 à 1 million 467 mille 047 dollars (plus de 733,5 millions de francs Cfa : Ndlr) investis dans le financement des projets annuels d’investissement des communes, et en conformité avec les plans de développement validés par les autorités régionales et locales et répondant aux besoins des communautés. La sélection et la mise en œuvre de projets financés par Sgo sont basées sur les priorités des populations et en droite ligne avec notre stratégie Rse», indique la compagnie minière. Qui ajoute : «En 2016, cinq conventions ont été signées pour un investissement total supérieur à 1 million de dollars Us. Les investissements se sont concentrés sur la réhabilitation des routes, les postes de santé, les salles de classe, les puits et jardins maraîchers ainsi que sur la fourniture d’un véhicule à chacune des communes de Sabodala et de Khossanto. 95% des projets d’investissement financés au cours de cette année ont été menés à terme ; un résultat exceptionnel obtenu par une collaboration efficace entre Sgo et les communes, et un sens élevé de l’appropriation communautaire pour les projets sélectionnés.» L’approvisionnement dans la région de Kédougou, note le communiqué, «a connu une hausse de 71%, passant de 589 mille 695 dollars en 2015 à 1 million 005 mille 670 dollars en 2016».
«A Teranga, l’approvisionnement local est une priorité et un aspect important de notre mode de travail. Nous comprenons l’importance d’acheter auprès des fournisseurs locaux, afin de développer l’activité économique régionale, créer des opportunités d’emplois, et mettre en place une économie locale plus forte et plus durable», a affirmé Abdoulaye Dème, coordinateur de la chaîne d’approvisionnement cité dans ce document.
Pour marquer son engagement à réduire l’impact de ses activités dans le cadre de sa politique environnementale, mentionne le communiqué, «Sgo mise sur des mesures correctives pour rester en phase avec les normes les plus rigoureuses de gestion environnementale». Ainsi «en 2016, 300 sacs de graines ont été collectées pour la réhabilitation forestière, 10 mille arbres plantés dans le cadre de la réhabilitation des sites et un taux de 46% de recyclage de l’eau a été atteint».
S’agissant des emplois, au 31 décembre 2016, la société comptabilise 1 333 salariés dont 1 209 au Sénégal et 89 au Burkina Faso. Elle fait état aussi de 1 213 jours consécutifs sans accident avec arrêt de travail (Lti) à la fin de l’année 2016.
dialigue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here