PARTAGER

«Madické est un ami, Karim est mon candidat»

Pour remplacer Me Madické Niang, Me Abdoulaye Wade a finalement choisi Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolli à la présidence du groupe Liberté et démocratie. Donc, un des signataires du Plan B à la candidature de Karim Wade. Ainsi Wade semble ramener les frondeurs et, en même temps, affaiblir Madické.

Personne ne le voyait venir mais Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolli sera bien le président du groupe parlementaire Liberté et démocratie. Le coordonnateur départemental du Pds à Mbacké succède à Madické Niang qui devrait, ce matin, lors de l’ouverture de la session ordinaire de l’Assemblée nationale, démissionner de ce groupe après avoir quitté la présidence à la suite de sa déclaration de candidature. Et devenir donc un non inscrit. C’est la décision de Me Abdoulaye Wade qui a été matérialisée hier lors d’une réunion des députés de la Coalition gagnante/Wattu senegaal dirigée par Oumar Sarr et Me El Hadji Amadou Sall. «Tous les députés du groupe étaient présents à la réunion à l’exception de Pape Diop qui est en voyage et de Me Madické Niang», confie une source qui a participé à la rencontre.
Le choix de Me Abdoulaye Wade ne semble pas anodin. Le nouveau président du groupe Liberté et démocratie, qui a conduit la liste de la coalition du Pds dans le département de Mbacké lors des Législatives, était parmi les signataires de la fameuse lettre qui préconisait un plan B à la candidature de Karim Wade. En propulsant Serigne Cheikh Mbacké à la tête de son groupe, le Pape du Sopi casse ainsi le bloc de son dernier ministre des Affaires étrangères qui se retrouve isolé. Car dans le département de Mbacké où Madické Niang contrôlait certains parlementaires, tous seraient retournés chez le patriarche. «Tous les députés du groupe sont favorables à Wade à l’exception de Madické», souligne notre interlocuteur. Au grand bonheur de Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolli qui, à 40 ans, devient l’un des plus jeunes présidents de groupe parlementaire.
Pour le reste du groupe Liberté et démocratie, les alliés gardent leurs positions. Pape Diop a été confirmé comme 8ème vice-président malgré le débat sur le respect de la parité, alors que Mamadou Diop Decroix conserve la vice-présidence du groupe et Mamadou Lamine Diallo la commission Culture et communication.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here