PARTAGER

Abdoulaye Makhtar Diop défend Macky Sall et son frère. S’il ne met «pas en cause l’autorité» de Wade-père, il rappelle tout de même que c’est l’ancien Président qui a d’abord approuvé les contrats attribués à Petro Tim avant son successeur. Le Grand Serigne de Dakar, entouré de dignitaires lébous, invite les accusateurs de Aliou Sall à produire leurs preuves à la justice.

Conférence de soutien à Macky Sall et Aliou Sall. C’est ainsi que se résume le face-à-face avec la presse organisé hier par Abdoulaye Makhtar Diop à la Médina. «La situation politique actuelle est dominée par une polémique sur le pétrole. Et particulièrement le contrat de Petro Tim. On parle d’un contrat signé en 2012 par le Président Macky Sall, mais le fait générateur est celui qui a amené la signature de ce contrat de Kayar offshore profond et Rufisque offshore profond signé par Karim Wade. S’il n’y avait pas eu ce contrat dûment signé et approuvé par le Président Wade, le Président Macky Sall ne l’aurait pas signé», estime le Grand Serigne de Dakar entouré de dignitaires lébous et de Seydou Guèye. Et, à travers lui, c’est leur communauté qui entend s’ériger en bouclier pour le chef de l’Etat et son frère. Mais le vice-président à l’Assemblée nationale précise : «Je ne mets pas en cause l’autorité du Président Wade ni celle de Karim Wade. Je veux expliquer aux Sénégalais, sans porter de jugement sur les autorités, qu’aucun de ces contrats ne porte l’estampille ‘’secret’’ ou ‘’confidentiel’’. Dans le langage administratif, cela veut dire que ces documents sont publics. Je ne remets en cause ni la légalité de ces contrats, ni l’autorité de ceux qui l’ont signé. Je fais référence à Karim Wade, à Ibrahima Mbodji, alors directeur de Petrosen, au Président Wade qui a approuvé ces différents contrats. Ils avaient le droit de signer tous ces contrats», a-t-il indiqué. Le responsable de la mouvance présidentielle récuse donc en bloc les accusations selon lesquelles Macky Sall chercherait à protéger son frère. «Si tel était le cas, le président de la République n’aurait pas besoin de signer un décret. C’est pour vous dire que la signature d’un ministre engage un Etat», a-t-il ajouté. Ces contrats de Petro Tim signés par le ministre d’Etat Karim Wade et Ibrahima Mbodji, souligne-t-il, touchent la communauté léboue expliquant la présence des dignitaires lébous à cette conférence de presse où il y avait la présence de Seydou Guèye.
A la question de savoir s’il est prêt à répondre à l’appel à témoins lancé par le procureur de la République pour éclairer la lanterne des Sénégalais sur ce scandale présumé révélé par la Bbc, le Grand Serigne de Dakar estime que c’est seulement ceux qui accusent Aliou Sall qui devraient y répondre. L’ancien ministre sous Diouf et Wade a battu en brèche l’argument de ceux qui disent que les intérêts du Sénégal ne sont pas défendus. Tenant ces contrats, il a invité ceux qui soutiennent le contraire d’aller produire des preuves devant la justice.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here