PARTAGER

Alors que Sadio Mané souffre d’une tendinite depuis plusieurs jours et n’a pas disputé les deux dernières rencontres des Reds, le coach du Sénégal Aliou Cissé a tout de même décidé de le retenir pour les rencontres face à l’Afrique du Sud (10 et 14 novembre) qualificatives au Mondial 2018. Un choix qui peut étonner, compte tenu de la durée de la blessure annoncée premièrement : environ six semaines. D’ailleurs certains confrères anglais, particulièrement ceux proches des Reds, commencent à râler. Liverpoo­lecho.co.uk rapporte que «selon le staff médical, le retour de Sadio est prévu le 21 novembre, après les deux matchs du Sénégal des 10 et 14 novembre. (…) Aliou Cissé joue au plus pressé croyant que le joueur va revenir plus tôt que prévu pour aider son pays (…). En l’état actuel, aucun signal fort ne permet de croire au retour anticipé de Sadio. Mais, Liverpool ne peut s’opposer à la sélection du joueur par son Equipe nationale. Il appartient à Sadio de dire au staff médical du Sénégal qu’il n’est pas dans les dispositions optimales pour honorer sa sélection.»
Aliou Cissé s’est expliqué de ce choix en conférence de presse. «Sadio Mané a repris l’entraînement individuel et reprendra probablement l’entraînement complet la semaine prochaine», a-t-il indiqué. Ainsi le coach des Lions affirme que son attaquant, blessé le 7 octobre dernier face au Cap-Vert, est en avance sur son programme de reprise. Mais pour Empireofthekop.com, la démarche du Sénégal est «ridicule». «Oui, le Sénégal a besoin de se qualifier au Mondial, mais Mané est blessé. Cissé n’y croit pas, mais les médecins du club ont prévu son retour vers mi-novembre. (…) Notre meilleur joueur sera-t-il victime d’une blessure pour aider son pays à se qualifier pour la Coupe du monde contre les intérêts de Liverpool ?», s’interroge-t-il.
Reste à savoir comment Jurgen Klopp et Liverpool réagiront à cette sélection. S’il joue pour le Sénégal avant son temps de rétablissement, Sadio Mané risque de rechuter, rapporte goal.com. Le Sénégal compte en tout cas sur son leader offensif pour les deux rencontres décisives face à l’Afrique du Sud (10 et 14 novembre).
Jourdesport

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here