PARTAGER

En marge de la réunion des ministres de la Culture du G5 Sahel qui s’est tenue à Ouagadougou au Burkina Faso, les ministres de la Culture du Sénégal et du Burkina Faso ont paraphé des accords de coopération entre les deux pays.

Le Sénégal et le Burkina Faso sont désormais liés par des accords de coopération dans le domaine de la cinématographie. Un communiqué de presse de la Direction de la cinématographie renseigne que la signature de ces accords a eu lieu ce vendredi 17 janvier à Ouagadougou, en marge de la conférence des ministres de la Culture des pays du G5 Sahel sur «la contribution de la culture à la prévention et à la lutte contre l’extrémisme violent au Burkina». Abdoulaye Diop et son homologue burkinabais, Abdou Karim Sango, ont paraphé ces accords. Selon la Dci, il s’agit plus précisément du protocole de coopération cinématographique entre le gouvernement de la République du Burkina Faso et le gouvernement du Sénégal et de l’accord de coproduction et d’échanges cinématographiques entre le Sénégal et le Burkina Faso. «Avec ces actes, c’est en effet de larges domaines de
l’action cinématographique qui sont abordés : la coproduction et le cofinancement de projets de films, la formation et la professionnalisation aux différents métiers du cinéma, la circulation des œuvres et cinéastes dans nos pays respectifs, la distribution et l’exploitation de films burkinabè au Sénégal et de films sénégalais au Burkina Faso, la participation et l’implication des professionnels à l’organisation des festivals de cinéma d’envergure dans les deux pays, la valorisation de notre patrimoine filmique respectif, la lutte contre le piratage, etc.». Conclus pour une période de trois ans, ces accords sont renouvelables par tacite reconduction d’une période d’un an.
mamewoury@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here