PARTAGER

Par Ibou MANE
Correspondant

C’est en 1988 que le département de la Savoie a initié une 1ère coopération décentralisée en devenant partenaire de la commune de Bignona. Cette coopération, initialement centrée sur la commune de Bignona, a évolué dans le temps et dans l’espace. Ainsi depuis 2014, l’Acte 3 de la décentralisation a permis de faire évoluer ce partenariat à l’échelle départementale. Mais depuis 30 ans, c’est à travers l’appui méthodologique, technique et financier de Pays de Savoie que la démarche de développement participatif aura permis de nombreuses réalisations. Des actions et échanges d’expériences dans les différents domaines de développement local, telles la gouvernance participative, la gestion de l’environnement, l’économie et les politiques sociales. Le marché devenu le poumon économique de Bignona, la gare routière de cette ville carrefour, la Maison de l’innovation, cadre de rencontre de tous les acteurs de développement, la plateforme économique de Bignona, les actions environnementales sont autant de réalisations visitées par les délégations de la Savoie et de Bignona et qui sont le fruit de cette coopération qui touche presque tous les domaines.
Un partenariat qui a de quoi réjouir le président du Conseil départemental de Bignona, Mamina Kamara, pour qui ce mariage de raison et d’amitié constitue 30 ans de coopération fructueuse, de développement durable et solidaire.
Au terme d’une visite des réalisations, le président du département de la Savoie, l’ancien ministre de l’Economie, des finances et de l’industrie et ancien ministre de la Santé et de la sécurité sociale a reçu les remerciements du président Camara. Hervé Gaymard, souligne-t-il, a compris que dans un élan solidaire, on peut vaincre tous les obstacles. «Hervé Gaymard a fait de cette coopération économique, la coopération des peuples et j’espère cheminer encore avec la Savoie vers d’autres réalisations», a-t-il soutenu.

De nombreuses
réalisations
Hervé Gaymard s’est dit heureux d’être à Bignona pour célébrer les 30 ans de coopération et d’accompagnement mutuel qui ont permis, dit-t-il, à la Casa­mance, à Bignona et aux savoyards de se parler, de se comprendre et surtout de faire ensemble. «La Savoie accompagne Bignona, mais Bignona nous accompagne aussi, car par cette coopération, nous apprenons beaucoup de choses, notamment sur le plan humain, sur la mise en œuvre de projets. C’est dire que nous avons envie de continuer cette coopération», a-t-il martelé devant la presse. Hervé Gaymard qui espère voir, pour le futur, d’autres acteurs s’associer également à eux dans le cadre de ce partenariat tels des co-financeurs comme les institutions en charge du développement, des acteurs publics mais surtout des acteurs privés. «Ensuite nous voulons faire du durable dans tous les domaines ; et le développement durable c’est aussi l’agriculture, l’agroalimentaire dont nous avons une certaine expérience à la Savoie avec nos paysans qui ont su, dans cette zone de montagne, inventer des formules qui nous permettent de vivre de la terre», déclare Hervé Gaymard. Il ajoute qu’avec des projets tels que la préservation et la valorisation de l’importante forêt de Bignona, il faut œuvrer à fédérer d’autres acteurs.
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here