PARTAGER

A l’image de la coopération qu’elle entretient avec le Sénégal, la Chine accroît sa présence au Sénégal. Cela se remarque à plusieurs niveaux et secteurs d’activités de la vie nationale. La coopération bilatérale, aux yeux de l’ambassadeur de Chine  au Sénégal, est sous-tendue par quatre axes : «l’esprit du développement commun, le pragmatisme et l’efficacité, le bénéfice mutuel et le partenariat gagnant-gagnant et (enfin) l’attachement au bien-être social».
Faisant samedi dernier le listing des projets réalisés par son pays ou en voie de l’être lors du séminaire des médias sur la coopération sino-sénégalaise, M. Zhang Xun dira en effet que «le tronçon de 18 Km de l’autoroute Aibd-Sindia financé et réalisé par la partie chinoise est mis en service en octobre dernier». Tout comme «les travaux de l’autoroute Thiès-Touba et les tronçons Aibd-Thiès et Sindia-Mbour avancent dans d’heureuses conditions». Résultat, tout cela fera, aux yeux de M. Zhang, «160 Km d’autoroute nouvellement construite d’ici fin 2020».
Le diplomate chinois évoquera aussi d’autres projets à réaliser par des entreprises de son pays. Il s’agit «de la préparation du pont de Foundiougne qui touche à sa fin et dont les travaux de construction démarreront début 2017».
L’on apprendra aussi du haut représentant de la Chine au Sénégal que «les deux parties (le Sénégal et son pays) sont en étroits contacts sur le projet de l’autoroute Mbour-Kaolack». Et l’ambassadeur Zhang Xun d’être convaincu que «tous ces projets doteront le centre économique du Sénégal d’un réseau de transport commode et optimisé donnant une garantie solide au développement à grandes enjambées du pays».
Le diplomate chinois indique aussi que «depuis le début de cette année, les travaux du musée des civilisations noires, de l’école Tivaouane-Peul et du bâtiment de l’Institut Confucius de l’université ont  été finalisés et ces réalisations remises à la partie sénégalaise».
La mise en chantier de l’Arène nationale de lutte et de la Large bande ont été effectuée par les entreprises chinoises désignées à cet effet. L’ambassadeur de la Chine annonce aussi pour le début de l’année prochaine «le projet hydraulique rural comprenant le forage de 250 puits et l’instauration de 150 systèmes d’approvisionnement en eau  en pleine préparation».
Dans le domaine commercial, la Chine a marqué de son empreinte la dernière édition de la Fidak avec l’exposition de produits et d’équipements industriels chinois et de produits d’exportation de Chongqing.
Pour la promotion des produits de l’exportation des produits sénégalais en Chine, ce pays «a accordé un accès en franchise de droits de douane à 95% de produits» de notre pays, «soit plus de 7 000 lignes tarifaires qui en ont bénéficié». Le volume commercial bilatéral a dépassé, d’après M. Xuan Xun, le montant de «2 milliards de dollars américains, soit une croissance de 8,3%», classant du coup le Sénégal «au premier rang des partenaires commerciaux africains» de la Chine. Le diplomate chinois souligne aussi que «les exportations sénégalaises vers la Chine se sont élevées à 150 millions de dollars américains, soit une croissance de 49%», un «résultat très précieux dans un contexte de morosité et de stagnation de la croissance mondiale».
Dans le domaine social, le chef de la Mission diplomatique chinoise évoquera la responsabilité sociétale des entreprises de son pays. Entre autres réalisations ou actes posés par celles-ci, il dira que «les quarante entreprises chinoises installées au Sénégal ont créé 3 000 emplois locaux (…) Cette année, dans le cadre de l’aide économique, la partie chinoise a formé 140 Sénégalais. Des entreprises chinoises comme Crbc et Huawei ont aussi octroyé des bourses aux étudiants sénégalais pour faire des études ou suivre une formation en Chine».
Pour sa part, le ministre-conseiller du Président sénégalais en charge de la Communication a soutenu que les deux pays travaillent sur les projets les plus structurants sous l’ère du Président Macky Sall en citant l’exemple de l’autoroute Ilaa Touba (Thiès-Touba) et la construction d’une centaine de forages. El hadj Kassé annonce que le Sénégal et la Chine ont hissé leurs rapports «au rang de partenariat stratégique et global».
mdiatta@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here