PARTAGER
Amadou Ba, ministre de l’économie et des finances.

Après plus de 30 ans de présence au Sénégal, la coopération sénégalo-luxembourgeoise est en train de s’étendre à de nouvelles zones de concentration opérationnelle. Dans un communiqué portant sur la première session du quatrième comité de pilotage indicatif de ladite coopération, le service de communication du ministère de l’Economie, des finances et du plan renseigne que ce programme «couvre désormais 51% du territoire sénégalais avec des actions dans les zones nord et centre du pays». Dans le document, il est précisé que l’enveloppe budgétaire allouée à «ce nouveau programme s’élève à 42,6 milliards de francs Cfa (65 millions d’euros), répartis à parts égales entre les secteurs de la santé, la protection sociale, la formation professionnelle et l’employabilité des jeunes». D’ailleurs, souligne le communiqué du ministère de l’Economie, «le quatrième programme indicatif de coopération se concentrera dans les secteurs de la santé et la protection sociale d’une part et de la formation professionnelle et de l’employabilité des jeunes d’autre part». Le document renseigne qu’il accordera aussi «une attention particulière au genre, l’environnement, à la territorialisation des politiques publiques et aux réformes liées à la modernisation de l’Administration publi­que de l’Etat et au cadre harmonisé des finances publiques de l´Uemoa». De même, on note qu’un «appui spécifique sera apporté à la Société civile active dans les deux secteurs de concentration». Outre ces actions prioritaires, le programme prévoit «la mise en place d’un pôle de formation professionnelle de référence dans la zone péri-urbaine de Dakar, axé sur les Ntic (Nouvelles technologies de l’information et de la communication)».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here