PARTAGER
Oumar Gueye, maire de Sangalkame.

Après la guerre pour le leadership départemental entre Omar Guèye et Homère Seck, un nouveau front est en vue entre les deux responsables. Les partisans du beau-père du président de la République qui bénéficie cette fois du soutien du maire de Rufisque-Est, Boubacar Albé Ndoye, ont ouvertement défié le coordonnateur départemental dans «sa volonté d’imposer un coordonnateur». «Le feu couve à Rufisque. Le Président Macky Sall doit intervenir avant qu’il ne soit trop tard», a réagi vendredi El Hadj Guèye, coordonnateur de la Cojer à Rufisque-Est, pour «décrire» la situation actuelle du parti présidentiel dans le département. «Le problème, c’est tout simplement Omar Guèye. Dans les 4 C, il y a Ndiagne Diop qui fait un bon travail et il fait tout pour lui barrer la route. Ici, à l’Est, il veut saper l’unité en nous imposant un coordonnateur. Nous n’avons rien contre Doudou Meïssa Wade qui est notre frère, mais il ne faut pas qu’il accepte d’être manipulé par Omar Guèye qui n’agit que pour ses intérêts», a-t-il dit. A en croire ces militants de l’Apr, Omar Guèye tente d’imposer Doudou M. Wade, coordonnateur du parti à Rufisque ; chose qu’ils ne comptent pas accepter. «De quel droit peut-il nous imposer un coordonnateur communal ?», s’est interrogé le responsable des jeunes. «Il faut que notre secrétaire national et la direction du parti parlent à Omar Guèye parce qu’il n’est pas un bon fédérateur», alerte Saliou Ndoye de la Cojer. «Nous réaffirmons notre engagement à lui interdire toute ingérence dans le fonctionnement de la section de l’Est», a-t-il poursuivi avant d’enchaîner par une ferme résolution. «Nous, jeunes Apéristes de Rufisque-Est, refusons la coordination départementale de M. Omar Guèye», a décrété le jeune responsable sous l’approbation de ses aînés ayant activement participé au point de presse.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here