PARTAGER

Nous avons souvent été de véritables importateurs. Même de ce virus dont pourtant personne ne veut. Au moins désormais, nous ferons face aux cas (déjà) importés de la France, de l’Italie, de l’Espagne et du Portugal depuis hier. Il se trouve qu’ils viennent parfois avec un «immigré clandestin». C’est juste que nous préférions, comme eux qui ont remis les barrières communautaires, nous occuper de notre santé d’abord. Trump avait dit «America first !». Pour combattre le coronavirus, l’Allemagne a fait du «Germany first !». Alors, pourquoi pas «Senegal first !»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here