PARTAGER

Hier après-midi, l’institut Pasteur de Dakar a notifié un deuxième cas positif au Covid-19 au ministère de la Santé et de l’action sociale. Le deuxième cas suspect, de nationalité gambienne, venant d’Espagne et qui a été mis en quarantaine au service des maladies infectieuses et tropicales de Fann, a été libéré avant-hier. Les résultats des tests se sont révélés négatifs. Quant à l’état du premier patient qui a été touché, il continue de s’améliorer, selon le ministère.

Un deuxième cas a été détecté positif au coronavirus hier au Sénégal. Il s’agit d’un autre ressortissant français. C’est l’institut Pasteur de Dakar qui l’a notifié aux autorités sanitaires ce mardi après-midi. Il a été consulté le 2 mars 2020 à l’hôpital Roi Baudoin de Guédiawaye où il a été pris en charge, puis transféré au service des maladies infectieuses de l’hôpital de Fann.
Dans un communiqué, le ministère de la Santé et de l’action sociale a dressé le bilan du patient. «Son état clinique est stable et toutes les dispositions ont été prises pour identifier les personnes contacts et assurer leur prise en charge», affirme le document des services du ministre Abdoulaye Diouf Sarr.
Agé de 80 ans et ressortissant français résidant à Sarcelles, dans la banlieue parisienne en France, le vieux malade est arrivé au Sénégal le 29 février 2020.
Quant à l’état de santé du patient de nationalité française confirmé positif lundi et en soins au service des maladies infectieuses de Fann, il continue de s’améliorer, rassure le ministère.
En revanche, le second cas suspect, de nationalité gambienne, venant d’Espagne et mis en quarantaine au service des maladies infectieuses et tropicales de Fann, a été libéré avant-hier. Les résultats des tests se sont révélés négatifs. Ainsi, le ministère de la Santé et de l’action sociale félicite l’ensemble des acteurs impliqués dans la surveillance épidémiologique et la prise en charge des cas. Dans la même veine, il réitère son appel aux populations en les invitant à la sérénité et au respect strict des mesures recommandées, mais aussi le ministère rappelle également que conformément à sa ligne de conduite basée sur la transparence, il s’engage à fournir quotidiennement aux populations des informations mises à jour sur l’épidémie. D’ailleurs pour les besoins de l’efficacité, la transparence dans l’information, les journalistes qui souhaiteraient avoir une accréditation permanente au niveau du service de communication pour recevoir les informations au jour le jour sont invités à se signaler auprès des services du ministère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here