PARTAGER

Président de la Fédération zambienne et membre du Comité exécutif de la Caf, Kalusha Bwalya, avait été suspendu pour deux ans de toute activité liée au football par la Fifa en août dernier. Accusée de «corruption» pour avoir perçu un paiement de 70 000 euros provenant de l’homme d’affaires qatari Moham­mad Bin Ham­mam, candidat lors de l’élection présidentielle à la Fifa en 2011, l’ancienne gloire du football africain avait toujours défendu son honneur. Et son appel auprès de l’instance dirigeante du ballon rond lui a en partie donné raison puisque la Fifa a annoncé la levée de sa suspension ce lundi, considérant que les 6 mois déjà purgés étaient suffisants au vu des faits reprochés. En outre, le montant de l’amende dont il doit s’acquitter a été divisé par dix, passant de 100 000 francs suisses à 10 000 francs suisses (environ 8 820 euros).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here