PARTAGER

Un projet de loi destiné à légiférer «sur une utilisation pertinente des revenus futurs en tenant compte de nos objectifs de développement et des principes de transparence et d’équité» : C’est la demande formulée par le président de la République au secrétariat permanent du Comité d’orientation stratégique du pétrole et du gaz (Cos-Petrogaz) lors de la cérémonie d’installation de ses membres. Selon M. Macky Sall, «il s’agira dans ce projet de loi de planifier l’utilisation des ressources futures avec une clé de répartition entre la part qui ira au budget d’investissement et de fonctionnement de l’Etat et la part réservée aux générations futures qui sera logée au Fonds souverain d’investissement stratégique (Fonsis)».
Expliquant cette démarche, M. Sall informe que dans «cette perspective, la gouvernance du Fonsis sera réorganisée et son Conseil d’administration devra être modifié pour pouvoir intégrer les représentants des institutions comme le Parlement, le Hcct et le Cese en plus des membres déjà cités». De même, il fait savoir que par souci de transparence, «le Fonsis devra faire chaque année devant l’As­semblée nationale le point sur le gestion des ressources mises à sa disposition et surtout sur les résultats attendus». Soutenant accorder une importance particulière aux ressources humaines de qualité et au renforcement de capacités des acteurs du secteur du pétrole et du gaz, le président de la République a annoncé la création «d’un Institut national du pétrole et du gaz qui sera érigé à Diamniadio dans les locaux inachevés de l’Université du Futur africain».

«Engager sans délai le suivi de l’évaluation des réserves du pétrole et du gaz»
Par ailleurs, le chef de l’Etat est largement revenu sur les différentes missions assignées au Cos-Petrogaz. Selon M. Sall, cette structure se chargera «de constituer une nouvelle source de financement social par le renforcement des capacités budgétaires de l’Etat et de rétablir nos équilibres commerciaux». Ainsi, il a donné comme instruction au secrétariat de Cos-Petrogaz d’engager «sans délai le suivi de l’évaluation des réserves de pétrole et de gaz, ainsi que la coordination et la validation technique de l’ensemble des études». Il est aussi demandé à ce comité de veiller à «la coordination de tous les projets pétroliers et gaziers au Sénégal, la supervision des différents accords juridiques et les contrats entre l’Etat du Sénégal et les partenaires portant sur le financement et la réalisation des projets pétroliers et gaziers et la commercialisation de la production». A tout cela, Macky Sall ajoute «la coordination des négociations et l’assistance technique liée à la promotion, à la prospection et au développement des projets pétroliers et gaziers, l’élaboration d’une stratégie nationale de formation des acteurs de cette industrie». En abordant la question de la communication institutionnelle des activités du Cos qui doit être aussi coordonnée, le Président a tenu à «rappeler» son «attachement à la diffusion d’informations justes et crédibles dans un souci de transparence sur l’ensemble des contrats et les revenus générés».
Il faut noter que le président de la République a précisé que la finalité du Cos-Petrogaz est de «favoriser l’exploitation optimale de nos ressources pétrolières et gazières au bénéfice des populations». Selon lui, «il doit nous permettre d’assurer une impulsion dynamique du secteur de l’énergie, particulièrement du sous-secteur des hydrocarbures et nous assurer un contrôle stratégique du processus de valorisation des réserves pétrolières et gazières».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here