PARTAGER

Sur décision de Alassane Ouattara, les Forces spéciales sont désormais indésirables à la parade militaire des célébrations de l’indépendance qui ont lieu chaque année sur l’esplanade de la Présidence, à Abidjan.
Pourtant, le défilé de ces hommes, encagoulés et en tenue de camouflage, faisait partie des principales attractions.
Cette mise à l’écart est la conséquence des mutineries de ces forces les 7 et 8 février dans leur base principale d’Adiaké, non loin de la frontière ghanéenne. Le général Lassina Doumbia, leur commandant, a pris acte de cette décision.
jeuneafrique.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here