PARTAGER

Le procureur de la République a ordonné lundi soir l’interpellation et le placement sous mandat de dépôt de Souleymane Kama­gaté, alias «Soul to Soul», après la découverte en mai d’une cache d’armes dans la maison de ce proche de Guillaume Soro.

De son vrai nom Souleymane Kamagaté, «Soul to Soul» a été interpellé et placé sous mandat de dépôt suite à son inculpation par le Parquet ce lundi soir. Le directeur de Protocole de Guil­laume Soro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne, est dans le viseur de la justice depuis la découverte dans la nuit du 14 au 15 mai dernier d’une cache d’armes dans une villa lui appartenant à Bouaké. Ces armes avaient été découvertes alors que le pays était secoué par d’importantes mutineries.
Quinze tonnes d’armes et de munitions avaient alors été retrouvées dans l’ancienne piscine réaménagée en sous-sol de la maison. Une saisie réalisée suite à des informations divulguées par Soul to Soul lui-même, lors d’une conversation téléphonique interceptée par les services de sécurité ivoiriens.
Selon l’entourage de Guil­laume Soro, cet arsenal aurait été acquis à la fin de la crise postélectorale, malgré l’embargo des Nations unies. «En s’en prenant à (Souleymane Kamagaté), c’est Soro que l’on veut atteindre», déplorait alors à Jeune Afrique un intime du président de l’Assemblée nationale.
Guillaume Soro, qui s’est fendu d’un «pardon» adressé aux Ivoiriens en juillet dernier, reste en rivalité ouverte avec le Président Alassane Ouattara.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here