PARTAGER

«Il n’y a pas de raison qu’il y ait des dissensions entre lui (M. Soro) et le président de la République», a déclaré le porte-parole du gouvernement Bruno Koné, répondant à la presse à l’issue du Conseil des ministres. «En tout cas s’il y en a, cela ne viendra pas du président de la République», a-t-il ajouté.
La presse ivoirienne spécule depuis des mois sur la rivalité entre Guillaume Soro et Alassane Ouattara, prêtant à M. Soro l’ambition d’accéder à la tête de l’Etat lors de la prochaine élection présidentielle en 2020.
L’arrestation et l’incarcération lundi de Souleymane Kamaraté Koné, dit «Soul to Soul», chef du protocole du président de l’Assemblée nationale, inculpé de «complot contre l’Etat», après la découverte en mai d’une importante cache d’armes dans sa villa lors d’une mutinerie de soldats, a relancé ces spéculations.
A un journaliste qui lui demandait s’il y avait désormais une «guerre ouverte» entre MM. Ouattara et Soro, Bruno Koné a répondu : «Il n’y a pas de guerre ouverte, il n’y a aucune raison qu’il y en ait. Le président de l’Assemblée nationale est membre du parti au pouvoir.» Il a ajouté que le gouvernement «laissait la justice faire».
abidjan.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here