PARTAGER

DROITS TELE : Le Président Sall «offre» la retransmission de la Can à la Guinée-Bissau
Le chef de l’Etat, Macky Sall, a offert les droits de retransmission de la 31e Can 2017 à la Guinée-Bissau, a annoncé la Radiodiffusion Télévision sénégalaise (Rts), samedi. Cerise sur le gâteau, la Rts a aussi aidé la télévision guinéenne à régler ses problèmes techniques. «Jusqu’à hier, tous les problèmes techniques étaient réglés», a assuré M. Ndecky, directeur de la Cellule de communication et des relations publiques de la Rts, par téléphone. Une mission composée d’ingénieurs de la Rts séjourne actuellement à Bissau, dans la foulée de la première mission qui s’était rendue dans le pays. Dominique Ndecky explique que «les ingénieurs de la Rts ont réglé le problème de la couverture du territoire national et installé des caméras». Le seul hic était que la Guinée-Bissau «n’avait pas jusqu’à aujourd’hui acquis les droits». Dominique Ndecky signale par ailleurs que la Guinée Conakry a pu régler son problème satellitaire, grâce à un ingénieur envoyé sur place par la Rts. Le technicien se trouve toujours en Guinée et son travail a permis d’obtenir de «superbes images», a-t-il souligné.

IMPAIRS : Pas d’hymnes, la Caf s’excuse auprès du Burkina et du Cameroun
La Caf a fait son mea culpa pour ne pas avoir pu diffuser les hymnes nationaux avant le match entre le Cameroun et le Burkina Faso, lors de la première journée de la Can, ce samedi à Libreville. «Un incident technique dû à une défaillance du système de sonorisation a perturbé le coup d’envoi, a écrit l’instance dans un communiqué, avant même la fin de la rencontre. La Caf et le Comité local d’organisation présentent leurs excuses aux équipes, officiels, supporters et téléspectateurs.» Dans des conditions étranges, les deux délégations ont chanté leur hymne en a cappella.

PELOUSES : Les complaintes de Claude Le Roy
«C’est la première fois que je vois des «ralentisseurs» sur un terrain. Il y a un quart de terrain avec des ralentisseurs dessus, ce n’est pas pour favoriser la vitesse du foot. C’est une première dans le football international», a ironisé Le Roy, avant l’entrée en lice de son équipe contre la Côte d’Ivoire. Outre la pelouse, les espaces extérieurs du stade d’Oyem, ville du nord proche du Cameroun et théâtre de violences post-électorales en septembre, sont toujours en travaux, notamment les parkings, à J-1 des premiers matchs du Groupe C. Claude Le Roy, qui s’apprête à disputer avec le Togo sa 9e Can, un record, s’est également plaint des conditions d’accueil de son équipe à son arrivée au Gabon. «A notre arrivée à Libreville, on nous a gentiment fait attendre 5 heures à l’aéroport avant de partir sur Oyem, sans servir un repas aux joueurs à trois jours d’un match, ce qui n’est pas très gentil. Et il a fallu qu’on loue une voiture pour venir ici. Autrement à Bitam (environ 70 km au nord d’Oyem) on est bien, dans un hôtel correct où tout le monde fait le maximum pour nous aider», a-t-il encore raconté. Le Togo, dernier qualifié pour la compétition, affrontera la Côte d’Ivoire, tenante du titre, ce lundi.

RD Congo : Le problème des primes résolu
Le capitaine de la Rd Congo Youssouf Mulumbu a annoncé que les «revendications ont été entendues» sur les primes pour la Can 2017, enjeu qui avait conduit les joueurs à faire grève de l’entraînement vendredi soir, même s’il a exprimé ses regrets sur la forme, dimanche en conférence de presse. Le capitaine des Léopards avait dénoncé vendredi «un problème de primes» dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux en compagnie de ses coéquipiers, dans laquelle il avait annoncé leur volonté de ne pas s’entraîner. De son côté Florent Ibenge, le sélectionneur de la Rdc, a admis «qu’il aurait préféré ne pas avoir une journée en moins dans la préparation».

TOGO : Claude Le Roy : Docteur Can, acte 9 !
La Can n’a plus véritablement de secret pour lui. Claude Le Roy, qui débute aujourd’hui face à la Côte d’Ivoire dans le groupe C, est au Gabon à sa 9ème participation à la Coupe d’Afrique des nations. S’il était déjà adoubé d’un surnom de «Sorcier blanc», le technicien français va devoir faire avec celui de Docteur Can.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here